L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Barrage de Koubri : 120 millions pour réduire la pauvreté

Lancement des travaux de réhabilitation du barrage de Koumbri

120 millions pour réduire la pauvreté

Le ministre de l’Agriculture, de l'Hydraulique et des Ressources halieutiques, Salif Diallo et la représentante résidente de la Banque africaine de développement (BAD), Madame Antoinette Dinga Zondo, ont procédé le 24 mars 2007 au lancement des travaux de réhabilitation du barrage de Koumbri.

Les populations du département de Koumbri, dans la province du Yatenga, sont sorties nombreuses accueillir la réhabilitation de leur barrage, le 24 mars dernier. Construit en 1957, le barrage de Koumbri, qui a rendu d’énormes services, n’était plus qu’un vieux souvenir de nos jours. Depuis 2005, le barrage était détruit.Il fallait redonner à Koumbri son sourire d’antan, d’où l’action salvatrice du ministre de l’Agriculture et la Banque africaine de développement (BAD) à l’endroit des populations de Koumbri.Le ministre Salif Diallo a affirmé  que l’aménagement hydroagricole, qui sera réalisé à Koumbri, est constitué d’une digue routière et d'un perimètre irrigué en aval. La capacité du barrage sera quintuplée et passera de 65 000 à 300 000 m3. Une production de 400 tonnes de légumes est attendue environ 40 millions de Francs CFA de revenus a-t-il conclu. L’eau étant de plus en plus rare à Koumbri, Salif Diallo a invité la population à protéger et à utiliser rationnellement cette ressource mise à leur disposition.
Pour la représentante résidente de la BAD, Antoinette Dinga Zondo, l’intervention va permettre de tripler le volume d’eau du barrage, d’aménager un perimètre de 10 ha pour la culture irriguée et sécuriser la population saurienne dans le bas-fonds. La représentante a suggéré aux populations de s’organiser en mettant en place un comité d’usagers qui regroupe toutes les catégories d’utilisateurs afin de partager l’eau et entretenir les ouvrages, et surtout prendre des mesures pour éviter l’envasement de la cuvette, s’il veulent obtenir de bons résultats. Elle a demandé par ailleurs à l’ensemble de la population de mettre au moins 10% des terres à la disposition des femmes de Koumbri. Le projet petits barrages fait partie des opérations lancées en janvier 2004 pour une durée de six (6) ans et le montant de la contribution de la BAD est de 10 millions de dollars US.
L’objectif visé par la banque dans ce projet est de contribuer aux côtés de l’Etat du Burkina Faso à la sécurité alimentaire et la réduction de la pauvreté. Les espoirs pour 2009 sont l’éloignement du spectre de la faim de la population à travers l’accroissement de la production agricole et des revenus des bénéficiaires d’au moins 25% de façon durable dans la zone d’intervention du projet.

Jean Victor Ouédraogo

Sidwaya du 11 avril 2007



11/04/2007
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres