L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Bavure à Sig-Noghin : l'indignation d'un citoyen

Bavure à Sig-Noghin : l'indignation d'un citoyen

 

Après l'agression contre une dame par le maire de Sig-Noghin et rapportée par la presse, ce citoyen n'a pas résisté à l'envie de réagir pour dire son indignation face à de tels actes.

"Dans un article publié le 25 juillet 2008 dans le journal L'Evénement, le maire de la commune de Sig-Noghin était accusé de violences, précisément de coups sur une dame.

De l'étonnement, je suis passé à la frustration puis à l'indignation, de constater que, dans ce siècle, il existe encore de tels individus et que, de surcroît, ces individus soient ceux-là même qui nous dirigent. C'est en tant que citoyen à l'état d'âme ci-dessus décrit que je prends ma plume pour m'exprimer. Que s'est-il réellement passé pour qu'on en arrive à une telle situation ? Je n'en sais rien. Mais cela est-il réellement nécessaire ? Je pense que non, à l'étape actuelle de la situation.

Aucune raison ne peut justifier un tel acte, ce d'autant plus que le maire n'est pas n'importe quel citoyen. Il ne peut ignorer la loi. Nous sommes dans une démocratie, et la démocratie a ses règles. Si le maire se sent lésé, il sait à qui s'adresser pour que justice lui soit rendue. Au regard de tout cela, je me fais le devoir de poser une question : comment le CDP, parti dont ledit maire est issu, fait-il le choix de ses candidats aux postes électifs ?

Je me suis fait le devoir de poser cette question pour les raisons suivantes :

premièrement, il s'agit de gérer les affaires de la cité, et, à ce titre, il importe de faire des choix judicieux des hommes honnêtes, intègres et moralement corrects.

Deuxièmement, les partis politiques reçoivent des subventions de l'Etat, donc du citoyen lambda que je suis, et, à ce titre, il importe aussi que j'aie un oeil sur certains agissements.

A monsieur le président du CDP, je suppose que les critères cardinaux dont je parle ont prévalu au choix de vos candidats qui a porté M. Pascal Ouédraogo à la tête de notre commune. Si tel est le cas, vous avez été dupés, et il convient de prendre vos responsabilités à temps pour éviter que des situations pareilles se produisent dans nos communes. Si tel n'est pas le cas, avec humilité, acceptez qu'il y a eu des dérives notoires dans votre parti, car un parti qui se veut responsable doit travailler à nous épargner des maires boxeurs.

A monsieur le ministre de l'Administration territoriale et de la Décentralisation, vous avez révoqué le maire de Gaoua pour des raisons de malversations, il convient également de révoquer des maires qui boxent leurs concitoyennes parce que là il s'agit d'une violence d'une extrême gravité faite sur une dame qui pouvait, bien sûr, en succomber.

Aux organisations de défense des droits de la femme, vous ne pouvez pas lutter contre l'excision et laisser taire des cas de violence de ce genre.

J'invite la dame, victime d'une barbarie indescriptible, à saisir les organisations de défense des droits de l'Homme, comme le MBDHP, pour que justice lui soit rendue. Elle pourrait aussi saisir le ministère de la Promotion de la femme. Nous espérons vivement que ce ministère se saisira de ce dossier pour donner enfin crédit à son existence avec la dernière conférence interafricaine sur les violences faites aux femmes. Ce dossier doit être une aubaine pour la gent féminine.

A monsieur le maire lui-même ; vous auriez dû mettre toute cette énergie dans la recherche de financements pour l'entretien et le bitumage des routes de la commune. La population de Sig-Noghin vous en serait reconnaissante.

Enfin, j'invite la population de Sig-Noghin à être vigilante pour éviter à l'avenir d'élire des individus capables de commettre de telles bavures."

 

Le Pays du 8 août 2008



08/08/2008
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres