L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Bilan d’étape à Ouagadougou

Chantiers de l’intégration ouest-africaine

Bilan d’étape à Ouagadougou

 

L’intégration économique régionale, à travers le commerce, les transports et les questions de gouvernance, de sécurité alimentaire et de développement humain, est un élément au cœur de la mise en œuvre du Programme indicatif régional dans l’espace UEMOA et CEDEAO sur financement du 9e Fonds européen de développement. La première réunion du Comité de pilotage élargi de ce programme a débuté le 18 février 2008 à Ouagadougou. Durant trois jours, les participants vont faire le point de l’état d’avancement de ce programme et débattre des obstacles rencontrés dans sa mise en œuvre.

 

Conçu dans le cadre du 9e Fonds européen de développement (FED), le Programme indicatif régional (PIR) est le fruit du partenariat dynamique entre l’Union européenne (UE), l’UEMOA (Union économique et monétaire ouest-africaine) et la CEDEAO (Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest). Il appuie les efforts de réalisation d’un espace économique commun en Afrique de l’Ouest. Pour cela, il s’articule sur une vision axée sur des domaines prioritaires, à savoir le commerce et les transports ; ces deux secteurs sont importants et facilitent le brassage et l’intégration des populations. L’étroitesse des marchés nationaux dicte à nos Etats d’aller à l’intégration, de s’unir pour constituer de grands espaces afin de bâtir une économie viable.

Pour accompagner ce programme, l’UE a dégagé une enveloppe financière de 258 millions d’euros pour quelque 22 projets. A Ouagadougou, cette première réunion du Comité de pilotage, élargi du PIR 9e FED, vise à faire connaître aux différentes parties prenantes l’état de la mise en œuvre du programme et les difficultés rencontrées. Ainsi, de leurs échanges, des recommandations d’amélioration d’exécution du PIR seront faites tout comme l’évaluation de ses impacts sur ses bénéficiaires.

A l’ouverture des travaux, Ibrahim Tamponé, commissaire de l’UEMOA, a salué la mise en place du Comité de pilotage, ce mécanisme qui «assure le suivi efficient de la mise en œuvre du PIR 9e FED». Il a ajouté que cette réunion vise également à approfondir le processus d’intégration en Afrique de l’Ouest et à renforcer le partenariat entre l’UE et la zone ouest-africaine. Pour terminer, il a exhorté les participants à se dépenser sans compter durant ces trois jours pour qu’à la fin des travaux un pas significatif ait été fait dans le sens des objectifs visés par cette rencontre.

Gerardus Gielen a représenté l’UE à l’ouverture des travaux. Il a précisé que l’UE, qui appuie le renforcement des organismes régionaux d’intégration, soutiendrait le PIR, qui s’inscrit en droite ligne dans le cadre de l’accord global de partenariat entre les pays ACP (Afrique-Caraïbes-Pacifique) et l’UE. Il a félicité l’UEMOA et la CEDEAO pour la convergence de vues qui les caractérisent dans le domaine de l’intégration. Et pour lui, le PIR est un catalyseur pour le renforcement de la coopération dynamique entre l’UEMOA et la CEDEAO parce que conçu pour être cogéré par les deux organisations.

En procédant à l’ouverture des travaux, Lambert N’galadjo Bamba, commissaire chargé des Politiques macroéconomiques de la CEDEAO, a déclaré que le PIR, financé par le 9e FED, va contribuer à éliminer les facteurs pénalisant le développement économique des pays de la sous-région et leur donner la possibilité de s’insérer dans le marché mondial dans le cadre des Accords de partenariat économiques (APE). Lambert N’galadjo Bamba a rassuré «nos partenaires européens sur la ferme intention de notre région à conclure un APE qui prenne en compte nos préoccupations de développement». L’ouverture de cette réunion à la société civile vise à permettre à tous de s’approprier l’ensemble du programme. Il a donc invité les participants à faire des propositions concrètes pour réduire les facteurs pénalisants afin de donner au PIR 9e FED toutes les chances de réussite dans son exécution.

 

San Evariste Barro

L’Observateur Paalga du 20 février 2008



19/02/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres