L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

"Ces mensonges ne m'empêchent pas de dormir"

Quelques précisions avec Mathieu Bayala

"Ces mensonges ne m'empêchent pas de dormir"

 

 Aujourd’hui peut-on affirmer qu’il y a crise au sein de la municipalité de Réo ?                      

 

• Pour nous il n’y a pas de crise dans la gestion et le fonctionnement de notre commune et de notre municipalité.  Il y a peut-être ce que nous appelons des perturbateurs extérieurs à la vie de la commune qui disent qu’il y a crise. Mais nous, en tant que président du Conseil municipal nous n’avons remarqué aucune crise et nous fonctionnons correctement. La preuve, nos deux derniers conseils se sont déroulés sans accroc.

 

Cependant, au regard de la rencontre des chefs coutumiers le dimanche 19 août et de la vôtre aujourd’hui on est forcé d’admettre qu’il y a, à tout le moins, crise entre vous et le conseiller Evariste Yibour Bassolé qui est 1er vice-président du conseil régional du Centre-Ouest ?             

 

• Lorsqu’on regarde une réalité chacun peut avoir son interprétation. Comme dit la sagesse, c’est celui qui reçoit la gifle qui peut dire son effet et non celui qui la donne. Aujourd’hui, il peut y avoir une crise, mais si c’est une crise entre personnes, ça n’a rien à voir avec la préoccupation de notre commune. Ce qui me préoccupe surtout c’est comment nous organiser, pour gérer notre commune et sortir nos populations de la précarité et progresser sur le plan de la santé, de l’eau, de l’éducation et de l’essor de la jeunesse.  Nous, nous marchons dans le sens du développement de notre commune. S’il y a des personnes qui marchent en sens contraire, ça peut donner l’illusion qu’il y a des difficultés.

 

Une flopée d’accusations ont été égrenées contre vous et relayées du reste par la presse.Qu'en est-il ?

 

  Je m’inscris en faux contre a ce qui a été dit. Il y a eu beaucoup de contrevérités et comme on le dit, le mensonge est souvent plus agréable à écouter que la vérité. C’est faux quand on dit que le maire prend les décisions tout seul, il en est de même quand on avance que c’est quelqu’un qui m’a  placé là où je suis. Ces contrevérités et ces mensonges fort heureusement ne me concernent pas et ne m’empêchent pas de dormir.

 

Cependant c’est un fait réel que les agents de la radio «la voix du Sanguié» totalisent cinq mois d’arriérés de salaire et que les professeurs vacataires ne sont pas payés. Ça au moins c’est une réalité.

 

• Oui mais, je peux vous renvoyer aux agents chargés de la gestion des salaires des uns et des autres. Ce que nous savons pour le cas des professeurs, c’est qu’ils sont régulièrement payés. Mais nous avons un problème important dans la gestion budgétaire de notre lycée. Au Lycée Municipal, depuis le 1er janvier 2007 jusqu’à l’heure où je vous parle nous n’avions encaissé que quatre millions au titre du budget du Lycée contre une prévision de recettes de dix-huit millions. Mais les gens sont régulièrement payés et il n’y a pas de problème.

 

Va-t-on vers une destitution du maire Mathieu Bayala comme nous le titrions dans notre édition du mardi 21 août ?

 

• Chacun a son style en matière de titre et peut-être que ce n’était pas le style qui convient en ce qui concerne le maire de Réo. Mais peu importe.

 Un maire a été élu pour la commune de Réo et si celui-ci doit être destitué, ça ne peut être que par la voie légale, à travers un vote des conseillers sur la base d’un certain nombre de griefs avérés. Pour l’heure vous pouvez changer le titre de votre article et écrire «Consolidation du maire dans ses fonctions et dans sa mission». C’est plus conforme à la situation présente et au sortir de la rencontre que nous venons de tenir.    

 

Cyrille Zoma

L’Observateur Paalga du 27 août 2007



27/08/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres