L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Cher neveu,

Cher neveu,

 

Je ne peux que te remercier pour tes commissions que je reçois régulièrement ces derniers temps des Ivoiriens qui nous rendent visite. Grâce à toi, tante Habi a toujours du bon attiéké à nous offrir comme repas, accompagné parfois d'agouti, cette viande d'aulacode que nous dégustions fumée, dans les plantations, lors des pauses. Si en plus de Blaise Compaoré, ces visites de jeunes, de femmes, d'Imams, de chefs traditionnels, de politiciens, rendent quelqu'un heureux, c'est bien moi. D'ailleurs je ne cache pas cette autre joie qui m'a animé lorsque j'ai reçu à la maison, mes anciens amis d'Abidjan qui découvraient Ouaga pour la première fois. Leur émerveillement était de taille et ils m'ont même confessé que leur conception du pays des hommes intègres a été fondamentalement battue en brèche. Désormais, ils ont une image hautement positive des Burkinabè que certains de nos frères ivoiriens n'étaient pas loin de considérer comme vivant encore à l'âge de la pierre taillée.

Toutefois, ce défilé m'intrigue un tout petit peu et je m'en suis ouvert la dernière fois à ton oncle Poussi qui est bien introduit dans les cercles de décision. Je me suis d'abord demandé qui pouvait bien financer le transport et le gîte de ces hôtes qui ne séjournent pas, pour la plupart, dans des hôtels bas de gamme. Poussant mes réflexions plus loin, je me suis dit que ç'aurait été plus décent de venir remercier Blaise Compaoré pour sa facilitation, à l'issue de l'élection présidentielle par exemple. Ainsi, le Naaba de Kosyam (le palais présidentiel) qui a été fait roi de la Côte d'Ivoire, pourrait étrenner ses attributs royaux avec encore plus de fierté. Mon sentiment, et je peux me tromper, c'est que ces gens qui défilent à Kosyam ne sont pas tous vraiment sincères. Du reste, tout ceci donne l'impression qu'on bat campagne pour Laurent Gbagbo, lui qui connaît bien la densité des Burkinabè vivant en Côte d'Ivoire, surtout ceux naturalisés Ivoiriens, et Dieu sait s'ils sont nombreux ! Toutefois, ce défilé de représentants des sociétés coutumière, religieuse et politique a quelque chose de bien, en ce sens qu'il peut signifier que les Ivoiriens sont réellement conscients qu'ils n'ont plus le droit de reculer dans le processus de retour définitif de la paix chez eux. Cela les engage donc encore plus à réussir ce qu'ils ont commencé.

Au fait, te rappelles-tu ces Ivoiriens dont je t'avais parlé et qui avaient pris l'initiative de marcher d'Abidjan à Ouaga, pour soutenir et encourager la facilitation du président du Faso ? Tu peux dire à ton oncle Gbagbo que ceux-ci risquent de prendre la nationalité burkinabè à force de durer ici. Ils veulent à tout prix rencontrer le chef de l'Etat burkinabè, ce qu'ils n'ont pas réussi à faire jusque-là, à ma connaissance. Ton cousin Philippe s'est d'ailleurs demandé où ils peuvent bien crècher maintenant, eux qui avaient affirmé dormir à la belle étoile à un moment donné. Tu as dû recevoir le boubou traditionnel que je t'ai envoyé par l'intermédiaire de votre voisin Koné qui était à Ouaga du 1er au 3 mai dernier, à l'occasion de la 27e Convention-Congrès du District multiple 403 du Lions International. Son ami Seydou Diakité qui était le président du comité d'organisation de ladite manifestation, reçoit encore des félicitations, lui et son équipe. De l'avis des Lions, cette grand-messe qui a battu le record de participation a répondu aux attentes des uns et des autres. Rendez-vous a été pris dans un an à Yaoundé pour la 28e rencontre de ce genre qui devrait d'ailleurs consacrer Seydou Diakité comme gouverneur du District multiple 403.

Avant de prendre congé de toi, je voudrais que tu dises à Soulé, qui était un fan de Nabaloum Dramane dit Boum-Boum du temps de sa gloire, que le Burkina vient d'avoir un nouveau champion du monde. Il s'agit de Irissa Kaboré dit "Le Kaïd" qui a remporté le samedi 3 mai dernier la ceinture de champion du monde IBF catégorie super-welter. C'est donc très sportivement que je te quitte en espérant te lire bientôt.

Le Pays du 7 mai 2008

 

 



07/05/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres