L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Chine : Quand reconversion idéologique rime....

Chine continentale

Quand reconversion idéologique rime avec développement économique

 

Quand la Chine s'éveillera, le monde tremblera !

 Eh bien, cette vérité appartient désormais au passé, depuis qu'à la fin des années 70, Pékin a entamé sa reconversion idéologique.

Adieu donc Marx, Lénine, ou encore Mao, et bonjour le socialisme de marché, pour ne pas dire le libéralisme économique.

 

Grande par sa superficie et riche de ses hommes, la Chine nouvelle, la vraie, se hisse aujourd'hui au quatrième rang des puissances économiques mondiales. Car, enfin, on a compris que l'homme ne vit pas  que d'idéologie.

 

Mais ce brusque réveil inquiète plus qu'il ne donne à espérer d'une régulation des tensions mondiales.

La Chine, comme qui dirait, n'a point de totem et étend ses tentacules partout où pousse la moindre ressource vivifiante.

Nous n'étions pas encore au bout de nos surprises après ses agissements, que Pékin venait en effet d'adopter une loi sur la propriété privée et d'engager une réforme de la fiscalité sur les investissements.

 

Par 2799 voix pour, 52 contre et 37 abstentions, le Congrès national du peuple, l'équivalent de notre Assemblée nationale, a donné son quitus pour l'application de cette loi, qui renforce non seulement la protection du commerce et de la propriété privée, mais aussi celle  de la propriété publique, prolongeant de fait la reconnaissance progressive d'un secteur privé qui ne cesse de grandir.

 

Doit-on seulement noter que  ce secteur privé, en comptant les investissements étrangers, s'est développé jusqu'à représenter 65% du Produit national brut (PNB) et plus de 70% des recettes fiscales?

 

Somme toute, la reconversion chinoise répond inéluctablement à la léthargie des puissances traditionnelles telles les USA, le Japon, la Russie, l'Allemagne, qui hésitent,  par mille fois maintenant, avant de tendre la main au Tiers monde.

 

La Chine continentale, qui vient de repanser sa diplomatie, s'est donc invitée pour la relève, d'où la ruée des rois nègres vers Pékin depuis peu.

Nous, pauvres gens, de cette diversification de la manne financière, devons-nous nous plaindre ?

Pourvu seulement que soient respectées les règles de l'art.

 

Rabi Mitibkèta

L’Observateur Paalga du 19 mars 2007

 



19/03/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres