L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Cinq présumés trafiquants de faux billets arrêtés à Ouahigouya

Ouahigouya

Cinq présumés trafiquants de faux billets arrêtés

Quatre millions trois cent huit mille (4 308 000) F CFA de faux billets de banque saisis, six millions (6 000 000) de F CFA déjà écoulés, cinq (05) trafiquants aux arrêts. Voici ce que le Commissaire central de police de Ouahigouya Mathias Nikiéma et l'officier Galbané Saïbou ont tenu à présenter à la presse locale le 29 mai dernier au sein du commissariat.

Pour le commissaire, les cerveaux courent toujours. Parmi eux, deux (02) ghanéens dont un se nommerait Baba et un malien qui se nommerait Cissé Seydou. Au Burkina Faso, trois (03) cerveaux composent le groupe de trafiquants de faux billets. Il s'agit de Sana Abdoul Aziz, Sankara Hamidou, Ouédraogo Tasséré.

Une fois au Ghana ou au Mali, le trio burkinabè échange cent cinquante mille (150 000) francs de vrais billets de banque contre un million (1 000 000) de francs de faux billets. Une fois au Burkina et à l'aide de leurs complices sur place, ils arrivent à faire écouler ces faux billets. A entendre le commissaire, le réseau est bien ficelé de Mopti à Ouahigouya en passant par Ouagadougou, les trafiquants ont également des complices à Bobo-Dioulasso et à Banfora. C'est pourquoi il a appelé à une plus franche collaboration de la part des populations pour démasquer ces partisans de moindre effort. Les trafriquants et leurs complices sillonnaient les marchés, les bars, les stations service du Yatenga sur une moto CG125. Pour un litre d'essence ou deux bières payées avec une grande coupure de faux billets, le "malfrat" reçoit en retour de la vraie monnaie. Les banques et certaines maisons commerciales détectaient les faux billets souvent en nombre important. D'honnêtes usagers en possession de ces billets ne comprenaient rien. D'autres ont eu idée d'aller se plaindre à la police. Ces plaintes ont été suivies d'une enquête minutieuse de la police. Cette enquête a conduit à l'arrestation des sieurs Ouédraogo Tasséré et Ouédraogo Souleymane le 10 mai dernier. Les deux (02) trafiquants ont accepté collaborer pour l'arrestation des trois (03) autres. Dans les jours à venir et selon le commissaire, les cinq (05) "malfrats" seront defférés à la Maison d'arrêt et de correction de Ouagadougou (MACO). Parmi ces cinq (05) trafiquants, deux (02) récidivistes notoires à savoir Ouédraogo Souleymane, Sawadogo Aly. Ils étaient condamnés pour la même cause à savoir le trafic des faux billets. Le nommé Abdoul Aziz était en liberté provisoire après avoir été condamné pour les mêmes affaires de faux billets.

Jean Victor OUEDRAOGO

Sidwaya du 1er juin 2007



01/06/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres