L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Compétition de jeunes

Compétition de jeunes

           Le football comme vecteur de lutte contre le paludisme

 

Le stade Wobi de Bobo-Dioulasso accueille depuis dimanche et ce jusqu’au 09 septembre prochain un tournoi de football des jeunes de 16 à 20 ans. Organisée par west african young soccer (centre des jeunes sportifs) du Kadiogo, la compétition, qui est à sa première édition, regroupe des équipes venues des pays de la sous-région ouest-africaine avec comme thème : non au paludisme.

 

C’est le gouverneur de la région des Hauts-Bassins, Mathieu Bêgbrigda Ouédraogo, qui a présidé la cérémonie d’ouverture de cette manifestation sportive. Une première pour le CJSK (centre des jeunes sportifs) du Kadiogo, et aussi une première pour la ville de Sya d’abriter une compétition de dimension sous-régionale de petites catégories. En choisissant comme parrain l’archevêque de Bobo, Anselme Titiana Sanon, les organisateurs ont voulu impliquer au plus haut niveau les autorités locales dans cette nouvelle démarche de lutte contre le paludisme, qui constitue le thème central de cette compétition. Cette maladie, comme on le sait, fait depuis des décennies des ravages en Afrique et constitue, de ce fait, une préoccupation majeure des gouvernants. Ce tournoi sera alors l’occasion pour les organisateurs de promouvoir l’utilisation des moustiquaires imprégnées qui constitue selon le président du CFJS,  Nabalma Roger Daniel, le meilleur moyen de prévention contre le paludisme.  Pour ce faire, une journée dénommée «invasion moustiquaire» est prévue pour ce jeudi 06 septembre dans le grand marché de Bobo, journée au cours de laquelle les jeunes venus d’ailleurs et du Burkina envahiront le principal centre commercial de la ville de Sya avec des moustiquaires à un coût réduit. C’est donc pour le CFJS une semaine d’intense activité avec à la clé, ce tournoi de football qui mobilise déjà des équipes venues du Mali, du Niger, de la Côte d’Ivoire et du Burkina. En match d’ouverture, le centre de formation de Bobo que dirige Daouda Sanou dit Famozo a fait jeu égal de 0 but partout avec le centre de formation Salif Kéita du Mali. Pour leur première sortie, les jeunes Ivoiriiens ont bu le calice jusqu’à la lie devant une surprenante formation Malienne, qui s’est imposée par le score sans appel de 6 buts à 0.  Mais rien n’est  définitivement joué dans cette compétition avec des jeunes qui démontrent au fil de la compétition leur amour pour le football et surtout leur prédisposition à parfaire leurs connaissances techniques et tactiques. Il serait alors hasardeux de pronostiquer pour la finale prévue pour ce dimanche 09 septembre. Mais en entendant, des équipes comme le centre Naba Kango de Ouahigouya, le centre de formation de Bobo ou encore le centre Salif Kéita du Mali sont à suivre de près.

 

Quelques résultats :

 

Naba Kango 1,  Mena du Niger 0

Grand Lahou 0, CF Salif Keita 6

CF Bobo 0,   CF Salif Keita 0

Naba Kango 2, CJSK 0

Grand Lahou 1, CF Bobo 3

 

 

         Jonas Apollinaire Kaboré

L'Observateur Paalga du 6 septembre 2007



06/09/2007
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres