L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Consommation de carburant : Les Américains montrent la voie

Consommation de carburant

Les Américains montrent la voie

Le cours du baril a changé de direction. Il a entamé une légère baisse sur le marché. De 150 dollars, il se négociait hier encore à 20 dollars en moins. Ce n’est qu’un frémissement, loin d’être une tendance. Mais qu’ils sont nombreux, les pays non producteurs de pétrole surtout à rêver d’une baisse durable ! Malgré les mesures d’atténuation de la hausse des prix du pétrole, ces pays font toujours face à une facture pétrolière trop élevée. Les budgets nationaux sont malmenés. Pour faire face à cette hausse qui semblait s’installer dans la durée, les Etats les plus riches du monde ont commencé à développer d’autres sources d’énergie à moyen et long termes. Mais la solution à court terme, ce sont les consommateurs qui l’ont inventée en réduisant leur consommation individuelle. Les Américains ont ainsi réussi à réduire leur demande en produits pétroliers de 2,1 %, avec un recul plus important de 2,4% pour la consommation d’essence. Certaines firmes, constructeurs de véhicules voraces en carburant, ont dû mettre la clé sous le paillasson, victimes de la hausse des prix du pétrole et du changement de comportement des consommateurs.

La réduction de la consommation n’est peut-être pas la principale explication de la baisse du cours. Mais avouons que le fait n'est pas négligeable. Cette tendance est également observée en France où l'on parle d’un recul de 10% pour le mois de juin. Ce sont les effets de la hausse record des cours du brut. Il faut espérer que, par ricochet, ils jouent également à la baisse sur les prix.

Il y a lieu de se demander comment les pays africains entendent faire baisser leur consommation. Leur incapacité à développer de nouvelles sources d’énergie est notoire. On peut tout de même imiter les expériences qui marchent ailleurs. Ce sera au moins cela de gagné.

La facture pétrolière des Etats africains doit forcément baisser, à travers des restrictions diverses touchant notamment au train de vie de l'Etat. Les usagers sont, de leur côté, appelés à s'auto- discipliner pour supporter ce passage difficile, au regard de la défaillance de plus en plus prononcée des pouvoirs publics.

Abdoulaye TAO

Le Pays du 25 juillet 2008



25/07/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres