L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Vous avez promis, on attend !

Trait de plume

Vous avez promis, on attend !

On attendant la proclamation définitive des résultats des législatives 2007, peut-on dire, finies les angoisses et les nuits sans sommeil ? Peut-être ou peut-être pas, car, c'est maintenant que le plus dur commence, puisque être député ce n'est pas rouler dans une grosse cylindrée et dormir à l'hémicycle lors des sessions. Ceux, qui l'ont fait au cours du mandat écoulé, en ont eu pour leurs frais. Si certains ont eu la chance de reprendre le chemin de cette institution, d'autres iront voir ailleurs. Ce n'est pas sans raison. La perte de confiance des électeurs, les promesses démagogiques lors des campagnes de 2002 (et non tenues ailleurs) et la hargne de certains députés vis-à-vis de "leur bétail électoral" ont sans doute contribué à ce vote-sanction. Des candidats à la législature ont souvent utilisé la tricherie pour se faire élire. Pendant les campagnes électorales, ils promettent terre et ciel aux populations : construction d'écoles, de maternités, de barrages, offres de micro-crédits... Tout cela juste pour se faire élire. Pourtant, le rôle du député est bien loin de ces promesses. Quoi de plus normal une fois élu que de jouer au jeu de cache-cache avec les populations qui attendent leurs écoles, maternités... On se campe chez-soi durant les quatre ans, on se fait "wanted" auprès des électeurs d'hier, puis on attend la cinquième année pour réapparaître avec d'autres promesses plus alléchantes. Elections obligent. Mais comme le dit un adage populaire : "Celui qui est caché, voit bien celui qui le cherche". In fine, messieurs les députés ne sont plus réélus; on accuse, on dénonce. C'est de bonne guerre certes; mais à y voir de près, cela est tout à fait logique. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, le même regard est de nouveau posé sur ceux-là qui, au cours de cette campagne, ont tenu des promesses ne relevant pas de leurs prérogatives.

Messieurs les députés, vous avez promis ? on attend ! Rendez-vous en 2012.

 

Aline Verlaine KABORE

Sidwaya du 15 mai 2007



15/05/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres