L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

De la discrimination dans le reversement du Personnel provincial

Personnel provincial

De la discrimination dans le reversement

Tout ne se passe pas comme prévu dans le reversement provincial tel que décidé par le Conseil des ministres du 27 décembre 2007. C'est ce que relève l'auteur de la lettre ouverte ci-dessous adressée au Premier ministre et au président de l'Assemblée nationale.

"L'année 2006 a été de toutes les inquiétudes pour le personnel provincial dès l'annonce de la suppression du budget provincial. Ainsi, leur prise en charge par ledit budget prenait fin en décembre de la même année. Comme solution palliative, le ministère de l'Administration territoriale et de la Décentralisation avait en son temps instruit les hauts-commissaires de manoeuvrer avec les maires fraîchement élus pour qu'ils reçoivent ces agents au compte de leur budget. Je loue l'abnégation des maires qui se sont défoncés pour éviter des mois sans salaire bien que des retards soient constatés.

Après le compte rendu du Conseil des ministres du 27 décembre 2007 relatif à la situation du personnel des collectivités territoriales, un certain soulagement s'est ressenti dans le coeur de ces ex-agents provinciaux. Cependant, l'application de ladite mesure spécifique m'a effrayé, pour ne pas dire scandalisé. Reprenons les termes du compte rendu paru dans le supplément de "Sidwaya", page 3, du 28 au 30 décembre 2007 : «La communalisation intégrale amorcée suite aux élections municipales d'avril 2006 commande une restructuration administrative et financière des collectivités. Le personnel provincial jusqu'alors redéployé dans les communes rurales sera dorénavant reversé dans les structures déconcentrées de l'Etat. Le Conseil a autorisé cette procédure spécifique en vue d'alléger les efforts budgétaires des communes. »

Voici ce qui est clairement dit et qui, d'ailleurs, mérite l'encouragement et l'adhésion de tous vu la situation que vivent certaines collectivités. Cependant, des rumeurs qui se sont d'ailleurs révélées exactes circulent présentement et excluent un grand nombre de ce personnel (agents de bureau, secrétaires, comptables), comme l'atteste ce message n°2008-094/MATD/RCNR/SG du 10 mars 2008 qui modifie délibérément le contenu du rapport des travaux du Conseil des ministres du jeudi 27 décembre 2007.

Autant un agent de liaison, manoeuvre, matrone, reprographe, etc., tous utiles à une commune, peuvent être reversés dans la Fonction publique de l'Etat, autant un agent de bureau, secrétaire, comptable, utiles à une commune, peuvent aussi être reversés dans la Fonction publique de l'Etat.

A cet effet, j'interpelle leurs excellences monsieur le Premier ministre et monsieur le président de l'Assemblée nationale pour qu'ils interviennent auprès des ministères concernés afin que tout le personnel provincial, jusqu'alors redéployé dans les communes, soit reversé dans les structures déconcentrées de l'Etat, comme le stipule le compte rendu des travaux du Conseil des ministres du jeudi 27 décembre 2007."

Luc Sawadogo Ex-comptable provincial

Le Pays du 3 avril 2008



02/04/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres