L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Grève à l'université : Le MEFA redoute les manipulations politiques

Grèves à l'université de Ouagadougou

Le MEFA redoute les manipulations politiques

 

 

Depuis courant avril dernier, les cours sont perturbés à l'université de Ouagadougou, suite à des grèves visant, comme de coutume, l'amélioration des conditions de vie et d'études des étudiants. Une situation somme toute légitime au regard de l'objectif poursuivi, selon le Mouvement des étudiants du Faso (MEFA), mais qui, cependant, profite à certains étudiants manipulés qui s'adonnent à des actes ignobles tels les récents saccages de quelques restaurants universitaires. C'est l'objectif de la déclaration suivante que cette structure estudiantine nous a fait parvenir.

 

 

Depuis le mois d'avril 2007, l'université de Ouagadougou se trouve confrontée à des perturbations de cours, suite à des grèves.

Après une analyse minutieuse de la situation qui prévaut sur le campus, le MEFA vient par cette déclaration faire partager sa vision et éclairer l'ensemble des  étudiants.

En effet, le MEFA estime qu'il est juste de lutter pour l'amélioration de nos conditions de vie et d'études  ; c'est fondamentalement notre raison d'exister. Cependant, le MEFA se souvient des déviations politiques organisées et orchestrées dans un passé récent et qui ont abouti à une année invalidée. Les luttes doivent être menées sur des bases objectives et scientifiques excluant tout maximalisme, mais c'est sans compter avec les manœuvres sordides et souterraines de certains braconniers politiques dont la boulimie du pouvoir se révèle chaque jour davantage.

Sur ce qui sous-tend les grèves, une lettre a été transmise à la présidence de l'université de Ouagadougou, aux fins d'instruire les directions d'UFR, afin que les copies des devoirs soient remises aux étudiants ainsi que les corrections affichées. A cet effet, les lettres ont été transmises à toutes les structures syndicales et affichées le 03/05/2007.

Par exemple à l'UFR, SH (Sociologie) déjà une manifestation de volonté est à souligner.

Pour ce qui est des allocations financières (FONER), nous estimons qu'il est inopportun de tirer les ficelles, car nous sommes à l'avant-dernière tranche du FONER et une lutte de cette manière (suspension de cours, boycott de devoirs, TD.TP) en fin d'année n'a aucunement de sens.

Par ailleurs, le 21 avril 2007, un mouvement spontané dirigé par un groupuscule d'étudiants saccageait les restaurants universitaires (RU central, espace OR, RU annexe et Babanguida).

Nous attirons à première vue l'attention des prestataires des différents restaurants universitaires d'y mettre du sérieux quant à la prestation et surtout de la qualité des plats servis afin d'éviter de tels actes, et d'autre part nous condamnons fermement la manière dont ce groupuscule a procédé, car il existe des méthodes, des cadres organisés et reconnus capables de défendre les intérêts des étudiants sans lesquels l'université serait plongée dans une anarchie méconnaissable.

Le MEFA rappelle aux acteurs de ces agissements que de tels actes ne sauraient honorer l'élite de demain. Face à tout cela, le MEFA :

- interpelle l'ensemble des étudiants à faire preuve de vigilance et à ne pas céder aux propos mensongers et dilatoires.

- invite l'ensemble des étudiants à se démarquer davantage de cet instrument d'hommes politiques dont les responsables mènent une vie de superclasse ;

- invite la communauté universitaire à une relecture concertée des textes sur les libertés et franchises universitaires.

• Non aux années invalidées

• Non à une université transformée en garnison

• Non aux étudiants marionnettes.

Oui pour la concertation et les solutions consensuelles.

 

Conviction - Solidarité - Action

 

Le Secrétariat exécutif national



08/05/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres