L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

De nouveaux horaires à la SN SOSUCO

SN SOSUCO: de nouveaux horaires de travail à partir d’août

 

Depuis bientôt deux campagnes sucrières, les travailleurs de l’administration de la société sucrière de la Comoé ont rompu avec les horaires traditionnels qui consistaient à monter le matin à 7h30 pour descendre à 12h30, remonter l'après-midi pour travailler de 15h à 18h. Ils avaient adopté une formule de journée continue qui les faisait travailler une bonne fois de 7h30 à 13h30. Les travailleurs de l’administration, qui s’étaient habitués à cette formule, l’avaient également trouvée fort appréciable en sens qu’elle permettait à ceux qui ont des courses de les faire dans la soirée. Voilà que courant la semaine dernière, la direction du complexe leur propose un nouvel emploi de temps. Désormais, ils monteront et ce, à compter du 1er août prochain, de 7h30 à 17h avec une pose d’une heure à partir de 12h. Cette nouvelle formule ne semble pas plaire aux agents concernés qui préfèrent revenir à l’ancienne formule de deux demi-journées. En ce moment, la société dépensera plus en carburant puisque les cars feront deux allers retours par jour, estiment-ils.

 

Pluie du 28 juillet 2008 : une maison s'effondre sur un adolescent

 

La cité du paysan noir a enregistré une pluie dans les premières heures du lundi 28 juillet 2008. Cette pluie qui a commencé à tomber aux environs de 2 h et demie du matin, était accompagnée de tonnerre. Son intensité a été telle qu'elle a occassionné l'effondrement d'une maison, au secteur 2, non loin de la grande mosquée, dans laquelle dormait, tout seul, un élève de sixième du lycée communal de Banfora. A ce que l’on dit, aucun n’habitant de la cour ne s’en est rendu compte avant leur réveil aux environs de 5 h du matin. C'est à ce moment qu'ils ont découvert sous les décombres le corps sans vie du jeune garçon. Il a été enterré le même jour.

 

La place de la femme réhabilitée

 

La place de la femme de Banfora, située en face de la pharmacie Nadon, a retrouvé la statue qui avait été arrachée et brûlée (elle était en bois) le 23 février 2008 lors des manifestations contre la vie chère. C’est une statue offerte par Tiémoko Sory et sculptée par Brahima Ouattara comme ce fut le cas pour la première. Elle représente une femme, son bébé au dos, tenant un livre et une daba. La statue se dresse majestueusement à nouveau sur la place et fait la fierté de la femme de la cité du paysan noir.

 

Mamoudou TRAORE

Le Pays du 30 juillet 2008



30/07/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres