L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Vu et entendu lors du sommet 10e sommet de la CEN-SAD

Vu et entendu lors du sommet 10e sommet de la CEN-SAD

 

 

Parmi les immenses richesse dont regorge l’Afrique, Mouammar Kaddafi a cité, entre autres, les montagnes, les plaines et le désert du Sahara, qui sera, selon le «guide», la zone la plus pluvieuse du monde durant les 100 ans à venir. Une déclaration qui a déclenché un concert de rires incrédules chez nombre de confrères dans la salle de presse, où était retransmis en direct la cérémonie d’ouverture.

 

Interrogé sur les déclarations du leader de la révolution libyenne au sujet des organisations régionales, le président ivoirien, Laurent Gbagbo, s’est refusé à tout commentaire : «Je ne peux pas porter un jugement sur un autre chef d’Etat devant la presse. Sinon, ce serait manquer aux règles élémentaires de l’Union Africaine. Je réserve ma réponse au sommet de l’Union».  Les journalistes, qui avaient prévu d'adresser la même question au président Burkinabè, Blaise Compaoré, président en exercice de la CEDEAO, ont simplement su à quoi s’en tenir.

 

Avant de recevoir Laurent Gbagbo, Blaise Compaoré a reçu, au cours de brèves audiences, le président togolais, Faure Gnassingbé, et le vice-président kenyan, Stephen K. Musyoka, dont le pays vient d’accomplir ses premiers pas dans la communauté sahélo-sahélienne. Arrivé troisième à la dernière élection présidentielle, controversée, et nommé vice-président du gouvernement d’union nationale, M. Musyoka a évoqué avec la presse la possibilité de relations diplomatiques entre son pays et le Burkina Faso.

 

Sur les 69 villas présidentielles prévues pour la rencontre, 40 ont pu être achevées. C’est la société de Fadoul, frère de Georges Fadoul résidant au Burkina, qui a obtenu le marché. Selon certaines indiscrétions, ces résidences, cossues, destinées à la vente après la rencontre, auraient toutes déjà trouvé preneurs.

 

  Pour la réalisation de l’autosuffisance alimentaire dans l’espace CEN-SAD, Mouammar Kaddafi a annoncé l’envoi, à partir de Tripoli, d’une caravane de tracteurs, qui sillonnera les pays membres pour prêter main-forte aux paysans.  Cette équipe terrestre sera appuyée par une force aérienne, destinée à la lutte contre le péril acridien. L’Ethiopie, dont l’agriculture  souffre de l’action prédatrice des criquets, a été invitée par le «guide» à rejoindre la communauté.

 

Créée le 4 février 1998 à Tripoli en Libye, la CEN-SAD compte aujourd’hui 28 pays-membres. En termes de rapport, elle représente 45% de la superficie du continent, 48% de la population  africaine et 44% du PIB africain. Initiative du président Kaddafi, elle est définie comme une union économique tremplin pour les Etats -Unis d’Afrique. Grâce à son instrument financier, la Banque sahélo-saharienne pour l’investissement et le commerce (BSIC), environ 250 millions d’euros sont mis aujourd’hui au service des Etats-membres.

 

Rassemblés par

A.St.R.

L’Observateur Paalga du 19 juin 2008



19/06/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres