L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Dédougou : le courant de la mairie rétabli

 

Les bruits de la Boucle du Mouhoun

Dédougou : le courant de la mairie rétabli

Après avoir arrêté la fourniture en électricité à la mairie de Dédougou pendant une semaine pour des factures impayées de 20 100 000 F CFA, la nationale de l'électricité a rétabli le 20 septembre dernier le courant de l'hôtel de ville de Dédougou. La lumière est revenue à la mairie grâce aux 4 millions F CFA que cette collectivité a remis à la SONABEL. Espérons que des efforts seront consentis pour que plus jamais le bourgmestre de Dédougou et tous les autres agents ne soient plus réduits au chômage technique par manque de jus à la mairie.


Dédougou : de l'argent pour les mosquées et des vivres pour les nécessiteux

4 millions de nos francs et 5 tonnes de vivres. C'est le don fait par un opérateur économique, fils de Dédougou la semaine dernière, à l'endroit de deux mosquées de la ville (grande mosquée de Dédougou Koura et celle des Dafing au secteur 1) et aux pensionnaires des cours de solidarité. Ce geste devrait contribuer non seulement à la réfection et aux travaux de finition de ces lieux de culte, mais aussi et surtout à soulager les personnes nécessiteuses qui traversent des moments difficiles en cette période de soudure. C'est une centaine de ces personnes nécessiteuses qui se sont réparti les 5 tonnes de maïs. Les bénéficiaires ont dit toute leur satisfaction et ont fait des bénédictions au donateur qui n'est pas à son premier geste. Ses actions de bon samaritain sont régulières à Dédougou et dans la région de la Boucle du Mouhoun. Refusant de parler de son geste, il a seulement laissé entendre que les personnes nécessiteuses sont des frères et des sœurs qui n'ont pas choisi d'être dans cette situation. C'est pourquoi tant qu'il sera en vie, il apportera la charité à ces derniers a-t-il conclu.

 

CHR de Dédougou : accès difficile par le côté sud

 

L'accès au Centre hospitalier régional (CHR) de Dédougou par le côté sud constitue un véritable chemin de croix. Les nids de poule de la chaussée qui est contiguë au mur du CHR sont débordés d'eau, si bien que les usagers sont obligés de se livrer à des slaloms pour arriver à l'hôpital. Un véritable parcours du combattant sur une partie de cette route nationale 14. La semaine dernière, un malade qui revenait du CHR a été déséquilibré et est tombé dans ces eaux. Fort heureusement, il y a eu plus de peur que de mal. Quand on sait que ces eaux stagnantes sont aussi de véritables nids de moustiques, ce qui est préjudiciable à la santé des malades, à celle de leurs accompagnants et des populations riveraines, les autorités municipales doivent trouver les voies et moyens pour boucher ces nids de poule. Cela facilitera l'accès au CHR et évitera très certainement les désagréments que subissent les usagers de cette route.

Le Pays du 24 septembre 2007



24/09/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres