L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Dépannage de nuit : un mécanicien disparaît avec un cyclomoteur P50

Dépannage de nuit 

Un mécanicien disparaît avec un cyclomoteur P50


Les mécaniciens de nuit rendent d'énormes services à ceux dont les engins sont en panne. Mais un fait survenu dans la nuit du 7 juillet dernier à la Cité An III de Ouaga risque de jeter le discrédit sur ces dépanneurs. Cette nuit-là, le cyclomoteur P50 ne répondait pas très bien, selon son propriétaire, côté accélération. Celui-ci décide de le confier au premier mécanicien qu'il trouve afin qu'il change le câble d'accélérateur. Ce mécano dépanneur de nuit proposa au propriétaire de la P50 d'aller chercher le câble juste à côté avec sa monture. L'intéressé n'a pas trouvé d'inconvénient et le mécanicien enfourcha le cyclomoteur en lui laissant son matériel de travail, à savoir une petite table avec quelques clés. C'est n'est que plus tard que le propriétaire de la mobylette, après avoir attendu le prétendu mécanicien de 21h jusqu'à 1h du matin, réalisa que celui-ci avait disparu avec son engin, ne lui abandonnant que quelques clés. La victime fut obligée de se débrouiller pour rentrer chez elle. Au commissariat de police où il s'est rendu pour expliquer ce qui lui est arrivé, l'infortuné s'est entendu dire qu'il n'était pas le seul à avoir ainsi été dépossédé de sa monture. Vigilance donc !

 

 

"Jeunes patriotes" : une délégation attendue à Ouaga

 

La bonne idée de Nana Thibaut se concrétise. En effet, son projet de débarquer à Abidjan pour fumer le calumet de la paix avec Blé Goudé a pris une tournure inattendue. Ce sont les "patriotes" ivoiriens qui ont décidé de se rendre en premier lieu à Ouagadougou pour poser les jalons de la fraternité et de la concorde. La cellule Communication des "Jeunes patriotes" révolutionnaires du Faso de Nana Thibaut confirme l'arrivée, dans la semaine, des "patriotes" ivoiriens. Il semble que l'artisan de cette rencontre est notre compatriote Emile Kiéma, connu pour sa croisade pour la paix en Côte d'Ivoire.

 

Circulation routière : deux morts sur la nationale 3


Un homme et une femme, qui s'étaient remorqués sur une moto de marque Yamaha mate, immatriculée 30 YV 9016, ont trouvé la mort sur l'axe Ouaga-Pô, précisément à Toésin, le dimanche 15 juillet aux environs de 7h. Les deux victimes, qui se rendaient probablement à la messe, ont été fauchées par un mini car de transport en partance pour Garango. Selon les dires de certains passagers, le chauffeur du minicar, immatriculé 11 PP2547, aurait surpris les deux victimes au milieu de la chaussée. C'est donc en voulant les éviter que l'irréparable se serait produit. La police de Toésin, qui a été alertée quelques instants après, s'est rendue sur les lieux où elle a procédé aux constats d'usage. Les corps des deux victimes, dont les identités n'ont pas été révélées, étaient toujours sur les lieux jusqu'à 12h.

 

Longues files d’attente au ciné Nerwaya


Le ciné Neerwaya a grouillé de monde le samedi dernier à l’occasion de la projection du film « Mogô-Puissant » du réalisateur burkinabè Boubacar Diallo. Des files interminables d’attente avaient été formées aux différentes entrées du cinéma, et une certaine pagaille y était perceptible. « N’ y a-t-il pas de vigiles pour faire régner l’ordre ? » s’élevaient des voix dans les rangs. Pour d’autres cinéphiles qui s’impatientaient, ces longues files d’attente n’honorent pas le Burkina qualifié de « capitale du cinéma africain ». Quelques-uns ne manquaient pas de lier leur peine à la non-réouverture du ciné Burkina surtout.

 

Une société américaine interessée par le coton bio burkinabè


Ce lundi 16 juillet 2007, à 11h à l'hôtel Palm Beach, l'Union nationale des producteurs de coton du Burkina (UNPCB) et la société américaine Victoria secret (spécialisée dans les vêtements féminins) vont procéder à une signature de convention. Par cet acte, Victoria secret s'engagera à acheter toute la production de coton biologique du Burkina de la campagne 2007-2008. En rappel, le coton bio est essentiellement produit sans engrais chimique et reste encore peu pratiqué par les producteurs.

 

AFD : Louis L'Aot sur le départ


Après trois ans de présence active, Louis L'Aot, directeur de l'Agence française de développement (AFD), va bientôt quitter le Burkina. En principe, son départ est prévu pour mi - septembre. Agé de 62 ans, M. L'Aot va ainsi jouir de sa retraite après avoir rendu d'énormes services à son pays, la France, et à bien d'autres Etats comme le nôtre.

 

«Confidences du week-end» in Le Pays du 16 juillet 2007



16/07/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres