L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Des cambrioleurs qui opéraient en taxi à Ouagadougou

Ouagadougou

Des cambrioleurs qui opéraient en taxi

La brigade de recherche du commissariat central de police de Ouagdougou a réussi à mettre hors d'état de nuire un réseau de cambrioleurs de nuit. Ces brigands qui s'étaient spécilisés dans le vol avec effraction dans les magasins et boutiques de Ouaga ont été présentés à la presse dans l'après-midi d'hier 24 janvier 2008, au commissariat central de police.

Les 4 cambrioleurs, appartenant au même réseau, ont été arrêtés les uns après les autres, par la brigade de recherche du commissariat de police de Ouagadougou

Ils avaient pris l'habitude de dévaliser les boutiques et les magasins dans différents quartiers de Ouagadougou, après avoir brisé les cadenas et serrures à l'aide de différents outils. Eux, ce sont les sieurs Issouf Porgo, 23 ans, Ben Idrissa Sawadogo, 30 ans, Sidi Abdoulaye Tamboura, 23 ans, et P. Robert Ouédraogo, 58 ans. Précédemment membres actifs d'un réseau de cambrioleurs organisés, ils sont actuellement en détention dans les locaux du commissariat central de police de Ouagadougou. Ces voleurs de nuit, selon le directeur régional de la police du Centre, ont été épinglés par la brigade de recherche du commissariat central de police de Ouaga, suite à des plaintes relatives à de nombreux cas de vol avec effraction, commis dans différents magasins et boutiques de Ouaga. Alain Joachim Bonzi explique aussi que les investigations ont permis de découvrir chez les brigands, un important lot de marchandises composées de sacs de ciment, de sacs de riz, de cartons de chaussures, de cartons de cube maggi, de thé, de couscous, des bidons d'huile, des bouteilles de gaz, bref, de tout ce que l'on peut trouver dans une boutique de marchandises diverses. La police évalue le butin à plus de 5 millions de francs CFA. De l'interrogatoire des voleurs arrêtés, il ressort qu'une fois l'opération effectuée, "un véhicule sous-forme de taxi affrété à cet effet se présentait immédiatement sur les lieux en vue de transporter le butin vers les lieux d'écoulement", a rapporté le DR de la police, assisté du commissaire central de la police de Ouaga, Abdoulaye Ouédraogo et du chef de la brigade de recherche, l'officier Ranini Joseph Sawadogo.

A l'étape actuelle des recherches, le groupe mis aux arrêts aurait avoué être l'auteur de 7 cambriolages de magasins et de boutiques effectués essentiellement au quartier Kossodo, au niveau du marché "Sankaryaaré" et à la cité An III. Mais il y aurait eu bien plus de cambriolages ces derniers temps, indique le DR Alain Joachim Bonzi, se référant au nombre de plaintes reçues par la police de Ouaga. "Les investigations se poursuivent donc et nous espérons, avec la collaboration de la population, mettre la main sur d'autres cambrioleurs", a-t-il indiqué. En attendant, poursuit le DR, les 4 voleurs, en détention dans les locaux du commissariat central, vont être incessamment remis à la justice.

La particularité de ce cas de vol est l'utilisation d'un taxi urbain (immatriculé 11 NN 5753 BF), pour le transport du butin et dont le conducteur, Robert Ouédraogo, 58 ans, a également été épinglé. Le DR de la police et ses hommes en appellent alors à davantage de vigilance de la part des citoyens et interpelle les professionnels du transport urbain sur la nécessité d'assainir leur milieu.

Paul-Miki ROAMBA

Le Pays du 25 janvier 2008



25/01/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres