L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Des personnalités parmi les propriétaires parmi les propriétaires de véhicules dédouanés sur la base de faux

Véhicules dédouanés sur la base de faux

Des personnalités parmi les propriétaires

 

Les propriétaires des véhicules dédouanés sur la base de faux documents qui ont été saisis par la brigade mobile de la douane de Ouagadougou, ne sont vraiment pas des citoyens "monsieur tout le monde". D'ailleurs, la qualité et les prix faramineux de ces voitures montrent déjà la classe sociale qui est en mesure (ici au Faso) de s'offrir ces voitures de luxe. En effet, la majorité des personnes épinglées sont des hauts fonctionnaires de l'Administration publique ou du secteur libéral. Le plus étonnant, c'est le fait que certains de ces hauts fonctionnaires qui exercent des professions où la règle numéro un est la vigilance et le respect scrupuleux des règles des procédures, se sont fait rouler comme des analphabètes par des revendeurs de véhicules et des transitaires gloutons et sans scrupules.

 

 

Concours des conseillers d'intendance scolaire et universitaire : "Le Pays" à l'honneur

 

Les fraudes survenues en 2007 au BEPC et au bac ont été le sujet de l'épreuve de synthèse de dossiers du concours professionnel d'entrée au cycle A de l'ENAM, session 2008 (option : conseillers d'intendance scolaire et universitaire) qui s'est déroulé le 15 juillet 2008. Parmi les sources où les textes ont été puisés, figure le quotidien "Le Pays" dont deux articles ont été repris. Le premier est une synthèse du jugement rendu par le tribunal de grande instance de Ouaga contre les auteurs présumés de fraude au BEPC 2007 publiée dans le n°3909. Le deuxième est un article de notre collaborateur de Ouahigouya, Adama Sinaré, sur les agissements d'un enseignant qui, lors de l'épreuve orale d'anglais du bac 2007, proposait aux candidates des notes de faveur contre leurs charmes. Le bimensuel "L'Evénement" a aussi vu deux de ses articles sur les fraudes aux examens proposés pour synthèse.

 

Evénements FIFA : le calendrier du dernier semestre

 

Dans le calendrier des événements de la FIFA pour le compte de ce denier semestre, on note que la coupe du monde de Beach soccer de la FIFA se déroulera à Marseille du 17 au 27 juillet et le tournoi olympique de football au niveau des hommes et des femmes du 6 au 23 août à Pékin. La date du 20 août est réservée aux matchs amicaux, et c'est une opportunité pour les équipes nationales de se préparer avant les compétitions officielles qui se joueront entre le 6 et le 10 septembre. La coupe du monde de Futsal de la FIFA aura lieu du 30 septembre au 19 octobre au Brésil, et les dates du 11 au 15 octobre sont réservées aux compétitions officielles. Les dames de moins de 17 ans auront leur coupe du monde, du 28 octobre au 16 novembre, en Nouvelle-Zélande. Il est prévu une dernière date réservée aux matchs amicaux avant la fin de l'année 2008, et c'est le 19 novembre. Et à partir de cette date du 19 novembre jusqu'au 7 décembre au Chili, il y aura la coupe du monde féminine des moins de 20 ans de la FIFA. C'est la coupe du monde des clubs qui mettra fin aux activités 2008 de la FIFA, du 11 au 21 décembre au Japon.

 

Médias et développement : un forum en septembre au Burkina

 

Sauf changement de dernière minute, la capitale du Burkina, Ouagadougou, abritera du 11 au 13 septembre prochains un forum sur le thème "Média et développement". Il est conjointement organisé par les Commissions de l'Union africaine et de l'Union européenne, et entre dans le cadre du nouveau partenariat stratégique conjoint UE-UA noué en décembre 2007 au sommet Europe-Afrique de Lisbonne au Portugal. Le programme des travaux, qui se dérouleront au Centre international de conférences de Ouaga 2000, prévoit 4 tables rondes. La première va porter sur "Média et bonne gouvernance : où est le lien ?", la deuxième sur "Liberté de la presse : cadre juridique et réalités du terrain". Quant aux deux dernières, elles seront respectivement consacrées à "Lutter contre les stéréotypes : l'image de l'Afrique en Europe et de l'Europe en Afrique", et à "Le rôle des médias locaux : l'action locale pour réussir au niveau mondial ?" Le forum est prévu pour regrouper des universitaires, des professionnels du journalisme, des représentants de la société civile et des décideurs politiques.

Déjà, on annonce la présence à ce forum, dont la cérémonie d'ouverture est prévue pour être présidée par le chef de l'Etat Blaise Compaoré, de Louis Michel, commissaire européen en charge du Développement et de l'Aide humanitaire, de Jean Ping, président de la commission de l'Union africaine (UA). Si tout va bien, le président en exercice de l'UA, le chef de l'Etat tanzanien Jakaya Kikwete, et le secrétaire d'Etat français chargé de la Coopération et de la Francophonie, Alain Joyandet, seront aussi de la partie.

Du côté des universitaires, des professionnels du journalisme et des représentants de la société civile, on attend la venue par exemple du journaliste sénégalais Abdou Latif Coulibaly, de Robert Ménard de Reporters sans frontières, de Hugo Sada de l'Organisation internationale de la Francophonie, etc.

 

Double lutte contre la pollution

 

Tout en félicitant le journal "Le Pays", un lecteur a voulu attirer l'attention des autorités sur leur lutte contre la pollution. Il souhaite que les drogues, cigarettes et produits prohibés qu'elles saisissent et détruisent à l'air libre sans aucune précaution soient désormais brûlés dans des incinérateurs.

 

OAPI : un accord de siège signé avec le Burkina

 

Le gouvernement burkinabè et l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI) ont procédé, le lundi 7 juillet 2008 à Ouagadougou, à la signature d’un accord de siège. La partie burkinabè était représentée par la ministre déléguée chargée de la Coopération régionale, Minata Samaté. L’OAPI était représentée par son directeur général, Paulin Edou Edou.

L’accord de siège fixe le cadre juridique qui régit les relations entre les deux parties. La présence de l’OAPI dans notre pays se traduira particulièrement par l’implantation d’un centre de documentation sur la propriété intellectuelle à Ouagadougou.

La ministre déléguée, tout en souhaitant à son hôte la bienvenue au Burkina Faso, a exprimé la satisfaction du gouvernement du Burkina Faso qui, à travers cet acte, marque son soutien ferme à cette organisation. Elle a dit la disponibilité du gouvernement à accompagner l’OAPI dans la mission qui est la sienne au Burkina Faso.

Le directeur général de l'OAPI, à son tour, s’est réjoui de la disponibilité du Burkina Faso à renforcer ses relations avec l’OAPI à travers la signature de l’accord de siège. Selon M. Edou Edou, l’OAPI a pour mission de contribuer au développement des pays membres, à travers un engagement constant à leurs côtés. Au Burkina Faso, le centre va constituer un instrument moderne et fondamental pour les chercheurs et les opérateurs économiques. En matière de recherche, il permettra aux chercheurs de s’informer sur ce qui est déjà fait afin de s’orienter sur de nouveaux sujets.

Le secrétaire général du ministère chargé du Commerce, accompagné d’autres cadres du département, a assisté à la cérémonie de signature de l’accord.

Notons que le Burkina Faso est l’un des douze Etats signataires de l’Accord de Libreville qui a consacré la naissance, en 1962, de l’Organisation africaine et malgache de la propriété intellectuelle (OAMPI). A la suite du retrait de Madagascar, l’OAMPI deviendra, en 1977 à Bangui, l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI). L’objectif global de cette organisation est de s’impliquer étroitement dans le développement des Etats membres en valorisant toutes les possibilités offertes par la propriété industrielle.

 

Le Pays du 21 juillet 2008



21/07/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres