L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Des querelles de leadership empêchent le développement du sport

NIANGOLOKO

Des querelles de leadership empêchent le développement du sport

Le directeur régional des Sports et Loisirs des Cascades, Zinguim Hermann Yabré, a rencontré le samedi 1er mars 2008 les structures sportives de Niangoloko. La rencontre qui a eu pour cadre la salle de réunions de la mairie de Niangoloko avait pour objectif de recenser les actions à poser pour le développement du sport dans la cité de Santa.

En effectuant sa première sortie officielle dans la commune de Niangoloko, Zinguim Hermann Yabré voulait prendre contact avec les structures et organisations sportives de la localité, prendre connaissance des difficultés qu’elles rencontrent et s’imprégner de leurs projets. Il voulait également leur traduire sa disponibilité à les accompagner dans leurs efforts de développement du sport et des loisirs. Les Niangolonais ont effectivement saisi l'opportunité et ne se sont pas fait prier pour étaler au grand jour les difficultés qui minent le sport dans leur commune. Le manque d’infrastructures, l’insuffisance de matériel, l’ignorance des règles élémentaires du sport par des dirigeants, l’insuffisance et le manque de formation des arbitres sont autant de difficultés relevées au cours des échanges par les membres du comité de gestion du sport. A cela, il faut ajouter la dispersion des forces à cause des querelles de leadership. Si rien n’est fait dans les meilleurs délais, le climat sportif risque de se détériorer, disent les membres du comité de gestion des sports. En effet, la ville de Niangoloko compte 9 secteurs et 15 villages rattachés. Cependant, elle dénombre trois clubs différents, chacun affichant l’ambition d’évoluer en deuxième division. Conséquence, la commune n’arrive pas à monter une équipe capable de faire face à celles des autres villes. D’où l’appel du directeur régional des Sports et Loisirs à une union des sportifs, à la fédération des énergies pour réduire le nombre de clubs afin d’être plus compétitifs. Il a également exhorté les clubs à approcher, chaque fois que de besoin, les agents du service départemental des Sports et Loisirs qui sont formés et qui peuvent sur place à Niangoloko résoudre certains problèmes soulevés.

Le président du Comité de gestion des sports de Niangoloko, Jacob Nikièma, s’est dit satisfait des échanges à l'issue de la rencontre. «Nous remercions le DR des Sports et Loisirs pour sa clairvoyance en venant à la base. Je suis sûr qu’à partir de maintenant, des solutions seront trouvées aux problèmes du sport à Niangoloko. Nous comptons beaucoup sur son appui technique et matériel pour un véritable développement du sport et des loisirs dans notre commune» a-t-il dit.

Mamadou TRAORE

Le Pays du 6 mars 2008



05/03/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres