L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

DIFFEREND FRONTALIER BURKINA – NIGER

DIFFEREND FRONTALIER BURKINA – NIGER

Des recommandations en attendant le verdict de La Haye

La rencontre d'une journée entre les ministres en charge des questions transfrontalières du Burkina et du Niger s'est achevée le 22 novembre 2007 dans la soirée à Ouagadougou. Elle a été sanctionnée par un communiqué conjoint qui contient des recommandations pour perpétuer l'accalmie en attendant la décision de la Cour internationale de justice de La Haye devant laquelle le différend a été porté.

Face à la persistance à la frontière entre le Burkina et le Niger de "comportements et d'actes de nature à compromettre l'accalmie constatée", les parties prenantes à la rencontre ont pris la ferme résolution de s'abstenir désormais de tout acte de souveraineté et de toute incursion dans la zone litigieuse. Pour concrétiser le souhait de la partie nigérienne d'observer le statu quo jusqu'au verdict de la Cour de justice de La Haye, la rencontre a convenu d'une mission de positionnement des localités concernées afin de veiller à ce qu'il n'y ait plus de nouvelles implantations dans la zone de litige. Concernant les réalisations socio-économiques, toujours dans la zone querellée, les ministres et leurs délégations ont préconisé qu'elles fassent désormais l'objet d'approbation préalable par les gouverneurs de la localité dans un délai de 3 mois. En cas de non-respect de ce préalable, les parties ont convenu que le gouverneur du ressort territorial saisisse son homologue pour faire procéder à la suspension des réalisations en attendant la décision des ministres en charge de l'Administration des territoires qui ont le pouvoir de faire cesser immédiatement les réalisations en question.

Les actions pour renforcer la coopération

Dans l'optique du renforcement de la coopération administrative transfrontalière entre les 2 pays, la concertation a identifié des domaines de coopératio sur lesquels il a été décidé de mettre l'accent. Il s'agit des rencontres périodiques à propos desquelles il a été convenu de la tenue d'une rencontre annuelle pour les ministres de l'Administration territoriale et les gouverneurs frontaliers, et d'une semestrielle pour les hauts-commissaires, les préfets du Burkina, les préfets et sous-préfets du Niger. Aux autorités locales, il leur a été recommandé d'initier, chaque fois que de besoin, des rencontres informelles soit pour la résolution de problèmes ponctuels, soit pour des visites d'amitié dans le cadre de manifestations officielles organisées par l'une ou l'autre partie.

Dans le domaine du jumelage-coopération, la rencontre a lancé un appel aux maires des communes frontalières de prendre des initiatives pour établir des relations de jumelage et des actions multiples de coopération notamment économiques et culturelles entre les villes transfrontalières du Burkina et du Niger. Dans le domaine de la sécurité transfrontalière, les parties ont particulièrement insisté sur la nécessité d'un échange permanent d'informations entre les forces de défense et de sécurité dans le cadre de leurs opérations à la frontière, et d'un échange d'informations en temps réel de l'autre partie avant toute initiative dans ce sens.

A propos de la saisine de la Cour internationale de justice de La Haye, la rencontre du 22 novembre a recommandé la tenue dans les meilleurs délais d'une réunion de négociation et de rédaction du compromis y relatif.

Après avoir signé le communiqué conjoint en même temps que son homologue burkinabè de l'Administration territoriale et de la Décentralisation, le ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur, de la Sécurité publique et de la Décentralisation, Albadé Abouba, s'est dit satisfait des résultats de la rencontre. De son côté, Clément Sawadogo a relevé que c'était la coopération entre les 2 pays qui sortait grandie de cette rencontre au cours de laquelle des points sensibles ont été évoqués et des perspectives dégagées pour aplanir les difficultés.

Séni DABO

Le Pays du 26 novembre 2007



26/11/2007
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres