L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Eliminations CAN-Mondial 2010 : Fabuleux galop des Etalons !

Eliminations CAN-Mondial 2010

Fabuleux galop des Etalons !

 

C'est parti pour les éliminatoires cumulés de la Coupe d'Afrique des nations (CAN) et de la coupe du monde de 2010! Pour la première journée disputée le week end dernier, les Etalons du Burkina sont allés contraindre les Aigles de Carthages de la Tunisie à la défaite : 2-1. C'était dans la belle cuvette du stade de Rades à Tunis. Un match héroïque qui donne de l'espoir et de l'assurance aux poulains du coach portugais, Paulo Duarte.

 

Plus que 9 mn à jouer dans cette opposition Tunisie-Burkina. Les Etalons sont menés au score depuis la 38e mn. L'entraîneur portuguais opte de faire entrer l'attaquant de Rosenborg, Yssouf Koné. Auparavant , le sociétaire de l'Etoile filante de Ouagadougou, Yssouf Ouatarra venait de remplacer Patrick Zoundi à la 63e mn. Ce dernier donne du tournis aux Tunisiens sur le couloir gauche. Il ne reste plus que 7 mn à jouer. C'est à ce moment précis qu'une forte attaque est menée par Narcise Yaméogo qui permet à Moumouni Dagano de servir Yssouf Koné. L'homme de Rosenborg profite d'une hésitation du défenseur tunisien, Yassine Mikari et d'une sortie hasardeuse du portier Kasraoui pour plonger le stade de Radès dans le plus grand silence : un but, le but égalisateur. Les pendules venaient d'être remises à l'heure. Yssouf Koné , après seulement deux minutes de présence sur le terrain, venait de libérer ses coéquipiers (83e mn). Ce n'était pas fini. La détermination des Etalons s'intensifie. Et 4 mn plus tard, soit à la 87e mn, le virevoltant Yssouf Ouattara opte pour un centre sur la tête de Moumouni Dagano qui faillit tromper le portier Kasraoui, Celui-ci, en voulant sauver ses buts sert Yssouf Koné sur un plateau d'or qui inscrit le deuxième but burkinabè. Le stade de Radès est assommé. Les gradins se vident. L'entraîneur Paulo Duarte se défourre. Les Etalons jubilent. Ils sont à ...3 mn du bonheur. Ces deux buts étaient la réponse au but de Belaid, à la 38e mn. Sur un coup franc excentré à droite et dévié par un pied burkinabè, le portier burkinabè, Daouda Diakité, bien masqué ne peut que maudire son montant droit qui aidé la boule ronde à se loger dans ses filets.

A 2-1, les Tunisiens se jettent comme des fous pour au moins obtenir le nul. Ils ont failli l'avoir dans les dernières secondes, mais Dieu était pour les Etalons. Des Etalons qui ont été généreux dans l'effort. Des Etalons aux individualités déroutantes à l'image du frêle Jonathan Pitroipa , de Yssouf Ouattara, de Patrick Zoundi, de Charles Kaboré et autres. Les Etalons peuvent remercier leur excellent portier, l'"Egyptien" Daouda Diakité Il a participé au match, sortant souvent hors de sa surface pour anéantir de la tête les velléités tunisiennes. Par ses prises de balles fermes, Chermitti, Issam et autres Belaid ont eu toutes les difficultés à le prendre à défaut.

Superbe ! Et Paulo Duarte de dire : "Je suis fou , fou !". Par cette victoire, les Etalons ont rendu tout le Burkina heureux. Il y a bien longtemps que la Tunisie avait perdu sur son terrain. Il y a exactement dix ans que le Burkina a battu la Tunisie aux tirs au but en 1/4 de finale de la CAN 98 que le pays des "Hommes intègres" avait abritée. L'histoire se répète. Paulo Duarte parle d"'exploit historique". Une victoire précieuse qui va requinquer le moral de ces garçons. Le prochain match est attendu le 7 juin prochain, face au Burundi. Pour arriver à un autre exploit, il va leur falloir garder la tête sur les épaules. Ce n'est que le début de la compétition et bien des déchets existent dans le jeu, surtout dans le bastion défensif. Les protégés du Portugais doivent rester concentrés et en prendre conscience pour ne pas tomber des nues au stade du 4-Août. En attendant, ils ont droit à tous les honneurs, à toute la reconnaissance du peuple.

 

Alexandre Le Grand ROUAMBA

Envoyé spécial à Tunis
Le Pays du 3 juin 2008

 

ENCADRE

 

JOIE ET AMERTUME D'ACTEURS

 

Paulo Duarte (Entraîneur des Etalons)

" Je suis fou, fou ! Cette victoire est un exploit historique. Je félicite mes joueurs car ils ont fait un grand match. On a gagné dans la justice totale. La Tunisie est une grane équipe. Et battre le favori du groupe sur son terrain est la meilleure chose que l'on peut offrir à ce peuple burkinabé et à son président pour lui dire merci pour tout ce qu'il a fait pour nous. Nous allons continuer le travail. J'espère que le meilleur est à venir , avec le soutien de tous".

 

Roger Lemaire (Entraîneur des Aigles de Cartages")

 

" On a souffert devant cette équipe coriace du Burkina. La Tunisie a plus souffert en première mi-temps qu'en seconde mi-temps, contrairement à ce que l'on peut penser. Nous avons tenté de mettre la pression sur les Burkinabé, mais ils ont tenu, ils ne se sont pas découragés et ils sont revenus au score. Je les félicite pour leur belle victoire. Nous aurions pu scorer en deuxième période, mais on ne l'a pas fait. C'est le foot, il faut accepter la défaite pour pouvoir rebondir , même s'il est vrai que les 3 points perdus se révèleront très determinant au decompte final".

 

Jean-Pierre Palm (ministre burkinabé des sports et des Loisirs)

 

"J'ai toujours cru à nos joueurs. il suffit seulement d'enlever l'environnement malsain autour de notre équipe. C'est en cela que je remercie le président Zambendé d'avoir accepté de travailler main dans la main avec le ministère des sports qui n'est pas un ennemi de la Fédération. Je dédie cette victoire à tous ceux-là qui ont fêté après notre défaite contre le Nigeria (ndlr, les éliminatoires de la CAN des locaux). Je suis fier de ces gamins. Ils se sont battus. Il n'y a que l'humilité qui paie dans la vie. Nous allons continuer à encourager ces enfants . Pour rendre au chef de l'Etat ce qu'il a apporté au sport, nous devons lutter pour aller à la Coupe du monde".

 

Yssouf koné (auteur du doublé des Etalons)

 

" Cette victoire est celle de tout un groupe. Un grand exploit. Je suis fier d'avoir été à la conclusion de tous les efforts de mes camarades. on est très heureux. Pour le reste du parcours, nous demandons le soutien de tous. Cela commence par une forte mobilisation le 7 juin prochain au stade du 4 août face au Burundi. Les Etalons ne sont rien devant des gradins vides. Nous promettons de continuer sur notre lancée".

 

Jalil Abdel (journaliste tunisien)

 

Félicitations au Burkina pour sa grande victoire . C'est la grosse déception. Nous avons un entraîneur qui n'est jamais concentré et mieux, il sait qu'il sera au Maroc dès le 1er juillet prochain pour prendre une équipe, donc cette défaite ne lui dit rien. c'est la catastrophe. Nous faisons la part des choses entre l'équipe nationale et l'entraîneur."

 

Propos recueillis à Tunis par A.L.G



03/06/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres