L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Evacuations sanitaires au Burkina : Réduire les coûts tout en préservant la qualité des soins

Evacuations sanitaires au Burkina

Réduire les coûts tout en préservant la qualité des soins


La salle de conférences du ministère de la Santé a abrité le 18 septembre dernier une réunion du Conseil national de santé élargie aux cliniciens sur les évacuations sanitaires. La cérémonie était présidée par le ministre d'Etat, ministre de la Santé, Bedouma Alain Yoda.

Faire le point sur les prévisions et dépenses des évacuations sanitaires sur une période donnée ; compte rendu de la mission de la Direction des affaires financières (DAF) sur la mise en oeuvre de la convention sur les évacuations sanitaires en France ; informations sur les sites actuels et sites potentiels d'évacuation des malades, etc. sont autant de questions inscrites à l'ordre du jour de la réunion.

L'objectif de la rencontre était de mener des réflexions sur les évacuations des patients burkinabè à l'étranger en vue de faire des propositions pouvant contribuer à réduire leur coût tout en préservant la qualité des soins.

Selon Bedouma Alain Yoda, ministre d'Etat, ministre de la Santé, "le volet évacuation sanitaire épouse l'objectif général du Programme national de santé qui est de réduire la morbidité et la mortalité au sein des populations. Cet objectif général, a-t-il poursuivi, comporte 2 objectifs intermédiaires qui consistent d'abord, à améliorer la qualité et l'utilisation des services de santé ; ensuite, à renforcer la lutte contre les maladies transmissibles et celles non transmissibles."

Les évacuations sanitaires sont donc des réponses aux difficultés, voire à l'impossibilité de prendre en charge certaines pathologies au Burkina Faso.

Les principales causes des évacuations sanitaires sont d'ordres cardiovasculaire, traumatologique, neurochirurgical, ontologique, ophtalmologique, etc. L'Etat burkinabè dépense annuellement depuis 2002 environ 900 000 000 de francs CFA pour l'évacuation d'une cinquantaine de malades en moyenne.

La destination principale des patients jusqu'en 2006 était la France, mais depuis 2007, la piste marocaine a été explorée pour l'envoi des malades.

Concernant justement le Maroc, des dispositions sont en train d'être prises afin d'améliorer le séjour des malades. Cependant, l'exécution de cette activité pose un certain nombre de difficultés. Il s'agit entre autres du nombre trop élevé des évacuations sanitaires et de leur coût exhorbitant, du problème des multiples évacuations sanitaires pour contrôle qui ne s'imposent pas toujours, de la qualité des dossiers d'évacuation, etc.

 

Gontran ZOUNGRANA

Le Pays du 19 septembre 2007



19/09/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres