L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Faso foot 2007 : Saison blanche pour l’ASFA-Y

Faso foot  2007 

Saison blanche pour l’ASFA-Y 

 

L’ASFA-Y, on le sait, n’a pu défendre son titre cette saison et, comble de malheur, elle ne terminera même pas dans le peloton de tête. La coupe du Faso était son dernier espoir, mais là aussi son rêve s’est brisé puisqu’elle a été éliminée, hier mercredi 18 juillet en demi-finale, par l’USO (0-2) sur le terrain de l’USFA. Une saison blanche pour les Jaune et vert qui ne savent plus comment gagner.

 

Il y avait du monde hier sur le terrain de l’USFA pour assister à cette demi-finale de la coupe du Faso entre l’ASFA-Y et l’USO. En championnat national (5e journée) au match aller, les unionistes s’étaient imposés par 1 but à 0, le 21 février 2007 au stade du 4-Août. Pour le deuxième acte qui s’était joué en mai dernier, les deux équipes s’étaient séparées dos à dos (0-0).

Mercredi, l’enjeu de ce face à face, c’était la qualification pour l’apothéose. Les premiers échanges de balle laissent entrevoir que les 22 acteurs tiennent à la victoire. Après dix minutes de jeu, on se domine tour à tour, mais les attaques de l’USO sont plus tranchantes. A la 19e minute, Hermann Ouédraogo, sur une balle jouée par un de ses partenaires, ouvre la marque. Les supporters Rouge et blanc exultent. L’ASFA-Y aurait pu remettre les pendules à l’heure si Idrissa Laouali n’avait pas écrasé son tir qui est passé loin des buts d’Idriss Konaté. Le match est engagé et ce sont les unionistes qui font le jeu grâce à la vivacité de leurs attaquants.

A quatre minutes de la pause, Simplice Yaméogo bénéficie d’une balle et file vers le camp adverse. Il a le champ libre devant lui, mais dans sa course, il tire sans conviction à côté.

Dès le début de la deuxième période, l’ASFA-Y se montre dangereuse sur un tir d’Ibrahim Coulibaly, mais Idriss Konaté bien inspiré repousse la boule de cuir. Sur l’action qui s’en- suit, Amédée Sanfo de l’USO est expulsé par Lassina Paré pour avoir écopé de deux cartons jaunes. Jouant à 10 désormais, les unionistes renforcent leur milieu et laissent Hermann Ouédraogo seul en pointe. On pensait dès lors que l’ASFA-Y trouverait ses repères pour jouer l’offensive à outrance. Mais son jeu est pauvre. Ses supporters s’arrachent les cheveux. Les enfants de la princesse Yennenga peinent sur le terrain et n’arrivent pas à placer deux passes successives. Au fil du temps, on sent que les Jaune et vert n’ont pas les arguments pour revenir au score. Ce que leurs fans craignaient allait arriver à la 72e minute : sur une action côté gauche, le gardien de but, Daouda Sory, déserte sa cage pour tenter de faire écran. Mais Hermann, dans un jour heureux, contrôle le ballon et part comme à l’entraînement pour marquer son second but dans les filets vides.

A 2-0, les choses deviennent compliquées pour les poulains du Ghanéen John Eshun. Avec un jeu fait de pièces et de morceaux, ils n’ont pu prendre à défaut le bastion défensif même si Hermann Tapsoba a vu son tir à la 88e minute s’écraser sur le montant gauche d’Idriss Konaté.

Au coup de sifflet final de l’arbitre, c’est la joie dans le camp de l’USO pendant que côté ASFA-Y, les joueurs regagnent le banc de touche la queue entre les jambes.

 

Justin Daboné

L’Observateur Paalga du 19 juillet 2007



19/07/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres