L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Grève des 8 et 9 avril : 100% de suivi à Bobo, selon les syndicats

Grève des 8 et 9 avril

100% de suivi à Bobo, selon les syndicats



Comme dans les autres localités du pays, la grève des 8 et 9 avril 2008 décrétée par les organisations syndicales pour protester contre la vie chère a été observée à Bobo Dioulasso. Les représentants régionaux se disent satisfaits du comportement des travailleurs au regard des taux de succès frôlant les 100% dans de nombreux services, selon eux.




A Bobo Dioulasso, la grève des 8 et 9 avril 2008 décrétée par les organisations du Burkina a été suivie par bon nombre de travailleurs du secteur public comme du privé. Dès le matin du 8 avril, ils avaient pris d’assaut la Bourse régionale du travail pour une réunion de réflexion autour de la question de la vie chère et dont le thème central a porté sur "la lutte contre la vie chère, contre l’impunité, contre la fraude, et pour les libertés".

Nous avons, dans l’après-midi du premier jour de la manifestation, fait un tour de quelques services, histoire de nous faire une idée de l’ampleur du mouvement.

Au Trésor où nous n’avons pas pu rencontrer les responsables (ils étaient absents à notre arrivée), beaucoup de travailleurs étaient au service. En l'absence donc des dirigeants, il nous était difficile de nous faire une idée du suivi du mot d'ordre.

Au centre hospitalier universitaire Sourou Sanou (CHUSS), le service minimum, de l’avis des agents rencontrés, est assuré. L’équipe en service au bloc opératoire de l’hôpital à notre arrivée était à leur deuxième cas d’intervention : une césarienne. La première intervention a concerné une grossesse extra-utérine. "Comme toutes les grèves passées, nous arrivons à assurer le service minimum", a indiqué Siné Sanou, chef de l’équipe.

 

Le service minimum assuré à l’hôpital

 

Même son de cloche aux urgences du CHUSS où nous avons échangé avec Issaka Kaboré, stagiaire interne, et ses collaborateurs. De leur avis, le service minimum d’urgence est assuré mais il y a un problème d’évacuation des malades des urgences vers le bloc opératoire. Les agents qui assurent habituellement ce travail sont tous en grève. Conséquence : la salle des urgences est bondée au point que des malades sont couchés à même le sol. Mais quel est le taux de participation à la grève au CHUSS ? A ce propos, les avis divergent. Pour le directeur des ressources humaines, il est de 22 %. Aux urgences, on nous a fait état de presque 100 % de suivi de la grève. Selon nos interlocuteurs, la plupart des travailleurs titulaires observent le mouvement compte tenu des conditions de travail difficiles.

C’est au deuxième jour de la grève que les représentants des organisations syndicales avancent des chiffres par rapport au suivi du mouvement dans la région. Ainsi, les taux de succès avancés sont de 100% dans les secteurs d’activités comme les Enseignements secondaire et supérieur, la SN CITEC, Hage Matériaux, la MABUCIG, CBTM, Métal Burkina, etc. Au CHUSS, le taux est estimé à 80%. Situation pareille à la SOFITEX (80%), à l’Enseignement de base (80%) et à BRAKINA (81%). Dans les télécommunications, les syndicalistes font état d'un taux de succès de 96%. Ce bilan partiel a été livré dans la matinée du 9 avril 2008 par Bakary Millogo, secrétaire général de la CGT-B des Hauts Bassins, à la Bourse régionale du travail où se tenait une rencontre sur la problématique de la vie chère au Burkina. Le message des organisations syndicales à l’occasion de la présente grève a été lu à l’attention de l’assistance pendant la rencontre.

Par ailleurs, un tour au centre-ville nous a permis de nous rendre compte que la ville avait gardé, apparemment, son animation habituelle. A 8 h 30, presque toutes les boutiques au marché central de Bobo étaient ouvertes.

 

Grégoire B. BAZIE

Le Pays du 10 avril 2008



10/04/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres