L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Inondation à Bama : au moins 401 ménages sinistrés

Inondation à Bama : au moins 401 ménages sinistrés

 

La pluie diluvienne tombée dans la nuit du samedi 28 et la matinée du 29 juillet 2007 dans la région de Bobo a sinistré au moins 401 ménages dans la commune rurale de Bama, province du Houet. Les sapeurs-pompiers qui ont été déployés d'urgence sur les lieux y sont restés toute la matinée d'hier pour évacuer les enfants et les personnes âgées pris en otages par les eaux. Des centaines de maisons et de greniers se sont effondrés, causant d'importants dégâts matériels. Heureusement on ne déplore aucune perte en vie humaine. Le haut-commissaire et la directrice provinciale de l'Action sociale du Houet se sont rendus sur les lieux pour assister les centaines de personnes sans abri qui devraient être provisoirement logées dans les écoles et les centres communautaires réquisitionnés à cet effet. Le pire est à redouter, selon le haut-commissaire Salif Ouédraogo, qui, au regard de la gravité de la situation, a lancé un SOS pour recaser et nourrir les sinistrés. Il est à noter qu'il est tombé à Bama 165mm de pluie le week-end dernier; chose qui, selon le chef de village, n'était plus arrivée depuis 1976.

 

Cambriolages en série à Koupéla

 

La ville de Koupéla a enregistré ces derniers temps des cambriolages en série. En effet, en l’espace de deux semaines, au moins 4 habitants du secteur 3 ont reçu la visite d'individus malveillants. Le mode opératoire de ces cambrioleurs est presque le même, ce qui laisse penser que les forfaits sont commis par un réseau de malfrats ou un seul individu qui se plaît à s’introduire frauduleusement jusque dans les chambres des victimes. Les méthodes utilisées en intriguent plus d’un, car très osées. Ce qui ne manque pas de jeter la psychose sur les habitants de cette ville carrefour. Il est à remarquer que la plupart des victimes de ces cambriolages venaient d’effectuer des opérations bancaires. Vivement que les différents services en charge de la sécurité ouvrent l’œil pour stopper cette montée de l’insécurité.

 

Pouytenga : le malade comateux n'a pas survécu


Dans notre édition du 23 juillet 2007, nous vous rapportions dans cette même rubrique la découverte, à Pouytenga, le 12 , d'un homme d'environ 45 ans dans le coma. Admis au CMA de Pouytenga par les soins de l'Action sociale locale, l'homme, qui était entre la vie et la mort, n'a finalement pas survécu. Il est décédé 2 semaines après, soit le 26 juillet dernier à 5h du matin. Il a été inhumé le même jour à 20h.

 

Gérard Kango et Bernadette Ouédraogo fêtent leurs 60 ans de mariage

 

Bernadette et Gérard Kango Ouédraogo auront 60 ans le 16 août prochain. A cette occasion de noces de diamant, le couple, ses enfants, petits- enfants et arrière-petits- enfants attendent de nombreux invités à Ouahigouya où aura lieu une messe à 9h à la Cathédrale et un lunch à leur domicile.


Deux journalistes cambriolés


Deux journalistes ont été cambriolés dans la nuit du mardi 24 juillet 2007 aux environs de 4h du matin à Pissy. Les voleurs, pour avoir accès à la maison, ont découpé les persiennes de la porte d'entrée afin de pouvoir enlever les crochets mis à l'intérieur, pendant que les victimes étaient plongées dans un sommeil profond. Ils réussiront ainsi à emporter deux téléphones portables, un poste téléviseur, un poste- radio pour véhicule, un pantalon dans lequel se trouvait le porte-feuille d'un des journalistes contenant une importante somme d'argent. Ces visiteurs d'une nuit ont, en outre, emporté une clé de la maison tout en prenant le soin d'épargner les papiers d'identité contenus dans le portefeuille volé. Etait-ce une mise en garde comme pour dire : "Attention, nous repasserons un de ces quatre ?" Les occupants d'une autre cour abritant cinq maisons ont, eux aussi, reçu la visite de voleurs il y a quelques jours. Ceux-ci ont emporté les téléphones portables de tous les locataires de la cour et des sommes d'argent. Cependant, avant de partir, ils ont déposé, au chevet de chacun d'eux, un couteau. Lorsque les victimes se sont rendu compte de ce vol et de la présence de couteaux au-dessus de leur tête, elles se sont demandé à quoi cela rimait. Le phénomène de vol de téléphones portables, d'argent, etc., dans les quartiers, va crescendo. L'on se demande quelles méthodes ces délinquants utilisent pour déposséder leurs victimes de leurs biens.


UO: un membre de jury fait reporter une soutenance


Les reports de soutenance de certains étudiants de l'université de Ouagadougou prennent de l'ampleur dans certaines unités de formation et de recherche. Des étudiants sont programmés et, à la dernière minute, apprennent le report de leur passage. La semaine dernière, une étudiante du département de sociologie a fait les frais de cette anarchie. L'absence d'un membre du jury a été à la base du report de ladite soutenance, au grand dam de l'étudiante, des invités, des amis, parents, etc. Non seulement l'événement n'a pas eu lieu, mais aussi le repas préparé à l'occasion a été emporté.

 

Histoire du royaume de Boussouma: les travaux de recherche débutent le 31 juillet





Après la signature, en septembre 2005, de la convention de recherche entre l'Institut des sciences des sociétés (INSS) du Centre national de la recherche scientifique et technologique (CNRSI) et l'Association des jeunes pour le développement de Boussouma/Sanmatenga (AJDDB), l'heure est maintenant aux préparatifs pour le démarrage des travaux du livre sur l'histoire dudit royaume. La date du 31 juillet 2007 a été même retenue à cette fin. Auparavant, une délégation de chercheurs de l'INSS s'est rendue le 19 juillet au domicile du Dima Sonré de Boussouma à Paspanga, Ouagadougou. Objectif, solliciter l'appui et les conseils de Sa Majesté afin que les populations participent à la collecte des informations car, selon le chef de la délégation, Pierre Claver Hien, "il n'y a pas d'histoire tant que les langues ne se délient pas".

 

Tougan : un lycée fait un bon taux de réussite au bac

 

Plus de 69% de taux de succès. Ce sont les résultats du lycée provincial de Tougan au baccalauréat, session 2007. Au bac A4, 21 candidats sur 23 ont été admis, soit un taux de réussite de 91,30%. Pour ce qui est du bac D, sur 59 candidats, 41 ont été admis, soit 55,56% de taux de succès. Ces taux, largement au-dessus de la moyenne nationale, sont, selon le directeur de l'établissement, Oumarou Mandé, la résultante du sérieux des enseignants et de la discipline des élèves.

 

Bouteflika reçoit des sommités du sport


Le président Bouteflika a reçu les sommités du sport africain et mondial à l'occasion des Jeux d'Alger. Jacques Rogge du CIO, le général Palenfo de l'ACNOA et Issa Hayatou de la CAF ont été décorés par le président de la République algérienne à l'occasion. Le premier a reçu la médaille de "AHID" de l'Ordre du mérite national tandis que les deux autres ont reçu la médaille "Djadir" de l'Ordre du mérite national. A son tour, le chef de l'Etat algérien a reçu la Plume d'Or du CIO et la médaille de l'Ordre du mérite olympique, remises par les présidents Rogge et Palenfo.

 

Athlètes dopés

 

Deux athlètes ont été contrôlés positifs à ces Jeux. Il s'agit de la Nigériane Udoh Blessed (haltérophilie) et de l'Angolais Rulo Nuno (natation). Ces athlètes ont pris des produits "masquants" interdits par l'Agence mondiale anti-dopage, à savoir la diurétique pour l'Angolais et le stéroïde pour la Nigériane. Ils ont été immédiatement suspendus des Jeux. Les 3 médailles (or, argent et bronze) obtenues par la Nigériane ont été également retirées. L'Angolais, lui, n'avait pas de médaille.

 

Un Sanou Burundais ?


Question légitime quand on entend aux hauts-parleurs du stade du 5-Juillet d'Alger, lors des derniers jeux : " Drissa Sanou du Burundi." Les Burkinabè se demandaient si c'était leur Drissa ou un autre. Heureusement que le drapeau du pays clarifiait tout. Drissa Sanou ne semble pas satisfait de ses dirigeants. Après avoir été déclaré 4e aux 100m, à l'issue d'une épreuve très disputée, l'athlète burkinabè a déclaré : " Jusqu'à preuve du contraire, je suis 2e ou 3e au classement et non 4e. On n'a jamais repassé la photo finish comme on l'a fait pour certaines épreuves. Les dirigeants auraient pu aller introduire une réclamation juste à l'arrivée de la course. S'ils attendent plus tard comme ce fut le cas, rien ne pourra plus être fait. Ils n'ont pas introduit de réclamation et on m' a classé 4e. Cela me déçoit. Je me suis battu pour offrir une médaille à mon pays. A cause de cette erreur, cela n'a pas été possible. Mon coach a tenté mais on l'a refoulé. Même ceux qui regardaient la photo finish à l'intérieur ne pouvaient déterminer le 2e ni le 3e. On a donc décidé de me classer 4e ."

 

Oeufs en poudre


"Zidoeufs", vous connaissez? Certainement pas. C'est la seule usine en Afrique, a-t-on appris à Alger, qui produise, après transformation, de la poudre d'oeuf. Avec cette poudre, conservable à volonté, on fait des omelettes comme on obtient du lait avec de la poudre. Cette usine est bien vantée à Alger.

 

Des vautours d'Alger


Les vautours, ce ne sont pas les vautours que tous connaissent. En Algérie, les vautours renvoient aux dépanneurs en cas d'accident de la circulation pour tracter le véhicule accidenté à destination. Son propriétaire doit débourser environ 15 000 FCFA pour le transport sur une distance de 15 kilomètres. Le tarif est doublé si les prestations sont fournies de nuit.

 

«Confidences du week end» in Le Pays du 30 juillet 2007



30/07/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres