L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Jeunesse burkinabè : Désertons "les grains de thé"... pour mouiller le maillot

Jeunesse burkinabè

Désertons "les grains de thé"... pour mouiller le maillot

 

 

Forces vives de la nation, je m'incline devant vous aujourd'hui pour vous exprimer de vive voix mes sentiments du moment.

Chers jeunes du Burkina Faso,

Notre pays,  en ce début du 21e siècle, est appelé à aller à la conquête du développement durable.

Certes, la stabilité politique, économique et sociale fait de ce pays une référence en Afrique.

Mais la jeunesse, fer de lance du développement, doit répondre présent sur les grands chantiers  de notre pays. Il est incontestable qu'avec l'union de nos forces, nous pouvons soulever des montagnes. Les nations riches du monde nous ont lancé un défi. Celui de développer nos pays. Et nous devrons relever ce défi, coûte que coûte, vaille que vaille. Il n'y a pas au monde de petites nations, mais des nations assises.

Pour répondre présent aux grands chantiers du développement de notre pays, nous devrons unir nos forces patriotiques pour aller à la conquête du Burkina profond et partout où besoin sera, pour bâtir notre nation. Des zones très riches sont encore inexploitées. Il est donc de notre devoir de les valoriser pour répondre présent à la construction du Faso.

La jeunesse actuelle doit avoir l'esprit créatif. Nous ne devrons plus compter sur l'Etat. Nous devrons l'accompagner dans la construction de notre pays. Le Burkina Faso est encore un terrain vierge.

Chers jeunes du Faso,

Sachons que le grand vent de l'effort a soufflé. La halte de la solidarité, l'unité de nos esprits doivent résider en chacun de nous.

Le président Compaoré, en initiant le Forum national des jeunes, a créé ainsi un cadre direct de concertation entre la jeunesse de son peuple et les dirigeants afin que des solutions idoines et adéquates soient trouvées aux problèmes que nous vivons au quotidien. Cette initiative combien noble est à saluer à sa juste valeur. Nous devrons encourager nos décideurs politiques en répondant massivement présent sur les grands chantiers du développement.

En créant en outre le ministère de la Jeunesse et de l'Emploi pour nous, forces vives de la nation, le président Compaoré nous a lancé un défi. Il veut voir si la jeunesse de son pays a l'esprit créatif. La balle est maintenant dans notre camp. C'est à nous jeunes de développer des activités génératrices de revenus pour notre plein épanouissement.

Chers bâtisseurs de la nation,

Nous devrons témoigner toute notre reconnaissance à son excellence Monsieur le Président du Faso pour ses prises de position combien nobles pour l'épanouissement de la jeunesse de son peuple.

Nous devrons déserter les "grains de thé", les maquis et les boîtes de nuit pour investir nos forces dans des activités génératrices de revenus afin de bouter le chômage hors du Burkina. En effet, nul ne viendra le faire à notre place.

Nous devrions montrer aux autres pays d'Afrique que la jeunesse du Burkina Faso est unie pour un Burkina prospère et émergent en créant nous-mêmes des emplois. Seule l'abnégation au travail paye.

Nous devrions accompagner notre Etat dans sa politique combien noble pour notre épanouissement. Nous devrions défendre la patrie par l'ardeur au travail.

Chers forces vives de la nation,

Au nom de la patrie, allons jusqu'au bout de nos ambitions par le travail et rien que le travail.

Nous devrions être des exemples pour les générations futures.

Alors, on se donne rendez-vous sur les chantiers du développement.

 

David Demaison Nebié

L’Observateur Paalga du 10 août 2007



10/08/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres