L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Jour de marché à la CENI

Législatives 2007

Jour de marché à la CENI

 

Alea jacta es !(1) pourrait-on dire dans quelques heures. Puisque c'est aujourd'hui à 24 heures que sera close la réception des dossiers de déclaration de candidature aux législatives à la CENI. Hier, sur le coup de 17 heures, seuls 6 partis avaient déposé leurs listes. C'est donc ce jour 7 mars que le siège de la CENI sera achalandé, puisque le gros de la troupe s'y rendra pour le dépôt de ses listes.

 

C'est donc pour le moment, du moins jusqu'à hier soir, une maigre moisson qu'a récoltée la CENI, car sur la soixantaine de formations politiques qui ont retiré les fiches de candidatures, seuls 6, à la date du 6 mars, s'étaient présentés devant les commissaires de la structure chargée d'organiser les législatives, pour déposer leurs listes. Ces partis sont :

 

- le Conseil national pour le changement (CNC);

- le Mouvement d'action culturelle pour l'ennoblissement de la politique (Macenpol)

- l'Union des patriotes pour le développement (UPD)

- l'Union nationale pour la démocratie et le progrès (UNDP)

- le Parti du progrès pour le renouveau national (PPRN)

- le Parti des forces indépendantes pour le développement (PFID).

 

C'est, du reste, pour évoquer ce sujet que le vice-président de la CENI, Idrissou Kouanda, a donné hier un point de presse au siège de la structure. Pour ce dernier, depuis le 28 février, date du début de la réception des listes, seuls ces partis  ont déposé les noms de leurs champions.

 

Pour ce dernier, manifestement c'est aujourd'hui donc que les 54 autres partis viendront en principe pour accomplir le même rituel que leurs devanciers. Et si l'on parle de reste, on pense automatiquement aux "grands" partis tels le CDP, l'ADF/RDA, l'UNIR/MS, l'UNDD.

 

Le QG de la CENI sera en effervescence ce 7 mars, ressemblant à s'y méprendre à un marché. Les partis viendront remettre les noms de leurs candidats qui iront chercher l'onction populaire le 6 mai prochain. Et l'on devine aisément aussi pourquoi ces gros calibres du microcosme politique n'ont pas encore accompli ce geste.

 

Ainsi, au parti majoritaire (CDP), c'est sans doute la problématique de la confection des listes qui serait une des causes explicatives de ces dépôts in extremis. On sait que le CDP a procédé à des primaires (même si l'on évite ce terme) et qu'à l'heure où ces lignes sont lues, certains sont fixés sur leur sort ou devinent aisément ce à quoi ils doivent s'attendre.

 

D'aucuns n'écartent pas également l'hypothèse selon laquelle ces dépôts de dernière minute seraient faits exprès pour éviter les doubles dépôts (proscrits par l'article 175 du code électoral) ou, si vous préférez, le recours à d'autres partis pour les recalés.

Attention tout de même, déposer son dossier ne signifie pas qu'on est retenu de facto pour compétir.

 

Une commission de validation (composée de membres des partis politiques et des commissaires de la CENI) se réunira les 12 et 17 mars prochains pour donner son quitus définitif.

C'est à l'issue de cela que le sort de chaque candidat sera entre les mains des électeurs.

 

Zowenmanogo Dieudonné Zoungrana

 

Notes :

(1) Alea jacta es : le sort en est jeté



07/03/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres