L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'ANEB appelle au boycott du concours d’internat à l’UFR/SDS

Concours d’internat à l’UFR/SDS

L'ANEB appelle au boycott

 

Dans la déclaration ci-après, la corporation ANEB de l'UFR/SDS appelle au boycott du concours d'internat, après avoir demandé en vain sa réouverture.


Camarades étudiantes, étudiants,

Le jeudi 15 novembre 2007, les étudiants de l'UFR/SDS se sont de nouveau retrouvés en Assemblée générale extraordinaire (AGE) sous la direction de leur corporation ANEB et de leur délégation générale élue afin d'apprécier l'évolution de la situation au sein de l'UFR. Rappelons que cette AGE intervenait après celles du 15 octobre 2007 et du 6 novembre 2007. Face au mépris et à l'arrogance affichée par la direction de l'UFR/SDS vis-à-vis des préoccupations urgentes des étudiants, et la multiplication des velléités de remise en cause de certains acquis chèrement conquis par les étudiants, l'AGE du 6 novembre 2007 avait adopté une plate-forme d'action (PFA) en quatre (04) points:

 

1. Respect de l'arrêté n°2007-20./MESSRS/SG/UO/P du 2 mai 2007 portant fixation des conditions de remise des copies des examens et des contrôles de connaissances et de leurs corrigés aux étudiants dans les différents établissements de l'université de Ouagadougou;

 

2. Réouverture du concours d'internat 2007/2008 pour tenir compte de la spécificité de l'année académique

2006/2007 ;

 

3. Elaboration de textes consensuels sur le statut de l'étudiant (stagiaires externes, stagiaires internes et internes des hôpitaux) dans les CHU;

 

4. Elaboration de textes consensuels sur les indemnités de stage et augmentation de leurs taux sur la base de : 75 000 F CF A/mois pour les stagiaires internes, 35 000 F CFA/mois pour les 6e année de médecine, 30 000 F CF A/mois pour les 5e année de médecine et de pharmacie, et 25 000 F CFA/mois pour les 4e année de médecine, de pharmacie et 3e année de Techniciens supérieurs de la santé (TSS).

Cette PFA a été déposée le 7 novembre 2007 auprès de la direction de l'UFR, mais, force est aujourd'hui de constater que c'est le mutisme total qui demeure de règle au niveau de la direction de l'UFR/SDS, pendant que, sur le terrain, elle multiplie les actes de provocation et les velléités de remise en cause de nos acquis. Ainsi, contre tout bon sens, le concours d'internat 2007/2008 reste maintenu pour la période du 19 au 23 novembre 2007, alors que la date limite de dépôt des dossiers fixée au 3 octobre 2007 a exclu d'office les étudiants de 6e année de médecine, et de 5e année de pharmacie de l'année académique 2006/2007. La conséquence en est que seulement 14 étudiants en médecine et 8 en pharmacie postulent pour, respectivement, 30 places et 10 places. D'autre part, c'est le douzième mois de bourse des étudiants stagiaires qui est aujourd'hui dans le collimateur de l'administration avec la volonté affichée de la direction de l'UFR d'en priver les étudiants en refusant de signer les attestations de stages de vacances indispensables à la perception de cette bourse. A l'évidence, la direction de l'UFR/SDS croit pouvoir profiter de cette période où les étudiants sont majoritairement absents du campus pour remettre en cause de nombreux acquis qu'ils ont conquis de haute lutte.

 

Face à cette situation et après le meeting de protestation du 14 novembre 2007, l'AGE du 15 novembre a décidé de lancer un appel au boycott du concours d'internat prévu du 19 au 23 novembre 2007, afin d'exiger la réouverture du dépôt des dossiers et garantir ainsi l'égalité des chances à tous les étudiants, mais aussi pour exiger un examen sérieux des autres points de la PFA. L'AGE a par ailleurs décidé de la tenue d'un meeting suivi de 48 heures de sit-in le lundi 19 novembre à partir de 7 h devant l'UFR/SDS, et a appelé les 22 étudiants inscrits au concours d'internat à se montrer solidaires de la lutte.

 

La corporation et la délégation générale élue lancent un appel à l'ensemble des étudiants de l'UFR/SDS afin qu'ils se mobilisent massivement pour faire de ces différents mots d'ordre un succés éclatant pour la défense ferme de nos acquis. Elles tiennent d'ores et déjà la direction de l'UFR/SDS responsable de toute dégradation du climat social au sein de l'UFR et des CHU. Contre le mépris et pour la réouverture du concours d'internat, en avant!

 

Pour la résolution de notre PFA, en avant!

Tous ensembles au meeting du 19 novembre 2007.

Pain et liberté pour le peuple!

Ouagadougou, le 16 novembre 2007

La corporation ANEB

 

Le pays du 20 novembre 2007



20/11/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres