L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

La position du G-14 (Manifestations contre la vie chère)

Manifestations contre la vie chère

La position du G-14

Resté bien timide depuis quelque temps, le G-14 entre dans la danse et soutient à travers cette déclaration la marche des travailleurs et des organisations de la société civile contre la vie chère.

Après les manifestations de rues des petits commerçants les 20, 21, et 28 février à Bobo-Dioulasso, à Banfora, à Ouahigouya et à Ouagadougou contre la vie chère, les travailleurs des secteurs publics et privés ainsi que les organisations de la société civile se préparent, à travers leurs structures, à exprimer leur mécontentement face à la flambée des prix des produits de première nécessité.

Nul n’ignore que cette flambée des prix est la conséquence de l’indifférence du régime face à la situation difficile des masses populaires. Le pilotage à vue qui caractérise la gouvernance du régime depuis vingt ans explique la paupérisation croissante et généralisée du peuple.

Ces manifestations violentes ont forcé les gouvernants à entendre ceux qu’ils ne voulaient pas écouter. Le peuple burkinabé en a assez de cette gouvernance et de ses méthodes dilatoires. Il exige désormais un changement radical de ces méthodes. Il exige aussi une gouvernance responsable, caractérisée par l’anticipation, l’écoute du peuple et la recherche de solutions consensuelles aux problèmes nationaux.

Anticipation, pour prévoir et prévenir les crises qui couvent, qu’on fait semblant d’ignorer et qui finissent par éclater.

Ecoute de ceux qu’on prétend représenter et pour lesquels on a une obligation de restitution. L’expérience montre à l’envi que lorsqu’on ne prend pas le temps d’écouter le peuple, on finit par l’entendre dans la rue.

Solutions consensuelles, fruit de la concertation dans une atmosphère d’écoute et de respect mutuel.

Le Groupe du 14 février, regroupement de partis politiques de l’opposition véritable, a toujours soutenu les justes luttes des travailleurs. C’est pourquoi il lance un appel à tous ses militants et sympathisants, à tous les démocrates et patriotes, à prendre une part active aux marches-meetings du 15 mars 2008

Ouagadougou, le 10 mars 2008

Ont signé

Pour le FFS

Le président

B. Bassière

Pour le GDP

Le secrétaire général

Issa Tiendrébéogo

Pour le PAI

Le secrétaire général

Philippe Ouédraogo

Pour le PDP/PS

Le président

Pr Ali Lankoandé

Pour le PDS

Le président

Youssouf S. Bâ

Pour le PFID

Le secrétaire général

Kader Nacro

Pour l’UNIR/MS

P. le président et P.O.

Dr Adama Dera

L’Observateur Paalga du 14 mars 2008



14/03/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres