L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

La première goutte du robinet (Togo/Union européenne)

Togo/Union européenne

La première goutte du robinet

 

Depuis 1993, l’Union européenne a toujours entretenu des relations tumultueuses avec le Togo. Cette année-là, le premier financeur du pays lui avait coupé sine die le robinet de l’aide pour «déficit démocratique». Et malgré les différentes tractations entreprises du vivant d’Eyadéma, c’était toujours le niet absolu pour qui cherchait à ramener l’UE à de meilleurs sentiments. Rien n’y fit et on avait comme l’impression que l’histoire du pays ne faisait que donner raison à l’Union européenne. Entre autres, il y a eu le scrutin présidentiel tronqué de 98, les élections législatives contestées de 2002, le coup de force de Faure à la mort de son père pour occuper le fauteuil présidentiel vacant. Lorsque ce dernier arrivera au pouvoir, il ne pourra d’ailleurs pas aussitôt faire fléchir les financiers internationaux. Il a fallu, pour remédier au tarissement de la fontaine, des remèdes de cheval. On peut citer le dialogue intertogolais et  l’Accord  politique global (APG). Le dernier événement qui a dû charmer l’Union européenne, ce sont les récentes élections législatives, qui ont permis l’entrée à l’Assemblée nationale d’un honorable contingent de députés de l’opposition, particulièrement ceux de l’UFC.

Aujourd’hui, le principal bailleur de fonds a poussé sur la manette du robinet, avec cette subvention d’un montant total d’environ 17 milliards de francs CFA pour des projets institutionnels et d'aménagement urbain. La première partie de la subvention, 5,2 milliards de francs CFA, servira à consolider la transparence de la gouvernance politique et économique à travers l'aide à la gestion des finances publiques et au renforcement de la démocratie. La seconde, 11,8 milliards de francs CFA, permettra d'aider le ministère de la Ville et de l'Urbanisme à faire des travaux de voirie  et d'assainissement urbains dans les principales villes. L'UE assouplit ainsi sa position en raison des efforts fournis par les autorités dans le domaine du respect des droits de l'homme.

Espérons que d’autres institutions emboîteront le pas à ce généreux donateur pour que la pression dans le robinet soit de plus en plus forte.

 

L’Observateur Paalga du 19 novembre 2007



19/11/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres