L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

La révocation du maire de Zambo demandée une fois de plus

CDP Zambo : la révocation du maire demandée une fois de plus

 

Suite à sa lettre ouverte sur la "grave crise au conseil municipal de Zambo (dans la province du IOba), Pobessoa Somda, le secrétaire général de la sous-section CDP de ladite localité, a été convoqué au siège du parti majoritaire. Il adresse la présente lettre ouverte au directeur du siège du CDP où il réitère la révocation de l'actuel maire de Zambo. Pour des raisons d'éthique et de déontologie, nous avons amputé cette lettre ouverte, dont ampliation a été faite à plusieurs personnalités, de certains passages.

 

"Camarde,

J'ai l'honneur de vous informer que nous avons reçu votre convocation en date du 12 février 2008, référence 2008/004/CDP/CN/BPN/BEN/SG/DS. Nous sommes au regret de vous dire que nous ne pouvons pas venir parce que les moyens nous manquent, et je suis dans l'initiation Dagara. En ce qui concerne la situation politique à Zambo, nous tenons à vous informer que nous n'avons pas écrit contre le parti, c'est plutôt contre le maire Méda Sobanfo Michel. Nous avons écrit pour demander son départ. Surtout qu'il a fait du faux et usage du faux dans sa déclaration individuelle du 27 décembre 2005. Il ne s'est inscrit sur aucune liste du Burkina Faso. Il n'est pas électeur. Nous l'avons découvert après son élection comme maire. La loi condamne cela : article 241242270272 du Code général des collectivités ; article 101 du Code électoral. Nous avons écrit au ministre de tutelle qui doit le révoquer (article 271 du Code des Collectivités). Combien de Burkinabè ont fait la prison parce qu'ils ont fraudé ou pour usage de faux ? Il y en a beaucoup. Nul n'est au-dessus de la loi, et nous vous demandons de ne pas couvrir M. Méda Michel.

Question : Si Méda Michel était un militant d'un parti autre que le CDP, qui aurait fraudé pour se faire voter comme maire, quelle aurait été la position du parti CDP ?

Nous, sous-section du CDP de Zambo, demandons de le révoquer.

Notre requête auprès du ministre est valable parce qu'en matière d'usage du faux, il n'y a pas de délai de recours.

Dans l'attente d'une suite favorable, veuillez agréer, Monsieur le Directeur du siège du parti CDP, l'expression de notre haute considération."



15/02/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres