L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Le chitoumou, une fois encore à l'honneur

Fête du chitoumou

Le chitoumou, une fois encore à l'honneur

 

Sous l'égide de l'Association pour l'épanouissement de la commune de Bobo-Dioulasso (AECB), la ville de Sya abritera du 4 au 10 août prochain la 3e édition de la fête des chenilles de karité ou "chitoumou" en Diouala. Pour soulever un coin du voile sur cette manifestation culinaire, le comité d'organisation, avec à sa tête Lancina Sanou, a fait un point de presse, le samedi 21 juillet dernier, dans la salle des fêtes de la mairie de Bobo- Dioulasso.

 

L'Association pour l'épanouissement de la commune de Bobo-Dioulasso met, pour la troisième année consécutive, les chenilles à l'honneur, à travers la fête du chitoumou. Cette édition présidée par Philippe Sawadogo, ministre de la Communication, des Arts et du Tourisme, vise une fois de plus à promouvoir un mets identitaire de la région qu'est la chenille du karité. En effet, si cette plante existe dans de nombreux pays africains, c'est surtout dans la région des Hauts-Bassins qu'elle donne les chenilles, dont raffole l'ethnie bobo. Les mauvaises langues disent même que lorsqu'elles apparaissent en début de l'hivernage, la viande ne s'achète plus sur les marchés... Peut-on jeter la pierre aux Bobo, quand on sait que les chenilles de karité ont des valeurs nutritives et thérapeutiques ? C'est ce que démontrera, au cours de la conférence qu'il donnera sur le sujet le 6 août dans la salle des fêtes de la mairie, le DT Moussa Ouédraogo, qui a soutenu une thèse de doctorat sur la question. Quant à la centaine de femmes qui participeront à la fête, elles  pourront directement vendre leur produit, ou proposer des recettes à base de chitoumou à l'appréciation d'un jury en vue de décrocher des prix composés de chitoumou d'or, d'argent, ou de bronze. Celles qui feront valoir leurs talents dans l'art de la table seront également primées. C'est pourquoi le comité d'organisation a invité les participantes à faire preuve d'imagination et d'ingéniosité pour valoriser et perpétuer la consommation de ce produit qui a un ancrage séculaire dans le terroir bobo. La fête sera sans nul doute belle, surtout qu'elle sera parrainée par le DT Ouetian Bognounou, un homme de savoir.

 

Mamadou Koné

L’Observateur Paalga du 27 juillet 2007



26/07/2007
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres