L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Les coulisses du sommet de l’UEMOA

Les coulisses du sommet de l’UEMOA

Pas de badges pour les retardataires

 

Sylvestre Somé ne badine pas. Un confrère étranger l'a appris à ses dépens. Il s'est pointé, la veille du sommet à 22h, pour réclamer son badge. Refus du patron de la commission presse qui répond n'avoir jamais reçu de lui une demande d'accréditation. Le refus de monsieur Somé serait surtout motivé par des raisons de sécurité.

 

Les grands absents à la cérémonie d'ouverture

 

A l'ouverture officielle de la 12e conférence ordinaire des chefs d'Etat et de gouvernement de l'UEMOA, on n'a vu ni Abdoulaye Wade du Sénégal, ni Mamadou Tandja du Niger, ni Jaão Bernardo Viera de Guinée-Bissau. Dans les coulisses, rien n'a filtré en ce qui concerne ces absences présidentielles.

 

Wade en retard

 

C'est précisément à 14h 24, alors que ses pairs s'apprêtaient pour le déjeuner après plus de 3 heures d'entrevue à huis clos, que le président sénégalais, Abdoulaye Wade, a fait son entrée au centre international de conférences de Ouaga 2000. Venant directement de l'aéroport, il était à la tête d'une délégation de 3 ou 4 membres, escortés par quelques éléments de la Garde présidentielle. Il n'avait pas bonne mine. Le chaud soleil de Ouaga 2000 y était peut-être pour quelque chose. Il a tout de même eu le temps et l'obligeance de faire un salut à la Garde nationale qui l'a accueilli avec quelques coups de fanfare.

 

L'ambassadeur Georges Ouegnin était là

 

Le célèbre protocole du président feu Félix Houphouët Boigny est présent à Ouagadougou dans le cadre des deux sommets (UEMOA et CEDEAO). On sait que l'homme a désormais un cabinet de relations publiques.

 

Djata sobre, Paco cafouille

 

La chanteuse et danseuse burkinabè Djata a chanté à l'ouverture du sommet. La bondissante danseuse n'a pas beaucoup bougé sur scène, contrairement à son habitude. Le speaker, Paco Drabo, dans sa présentation de l'artiste, lui, s'est repris par deux fois pour dire de quelle région celle-ci venait. Le public, très fair-play, l'a applaudi lorsque, après avoir annoncé le Centre-Nord, puis le Centre-Est, il a finalement réussi à donner la bonne information. Elle vient du Centre –Sud

 

Pas de centre de presse à Ouaga 2000

 

Contrairement au dernier sommet de l'UEMOA où les journalistes avaient droit à une salle de presse sur le site de Ouaga 2000, cette année, ce n'est pas le cas. Le centre de presse a été logé au sein de l'UEMOA qui a fait venir à Ouagadougou plus d'une vingtaine de journalistes membres du réseau des journalistes économiques. Ceux-ci ont eu droit à un séminaire de mise à niveau sur les APE et ont tenu leur assemblée générale annuelle.

 

Plus de 100 mètres de tapi rouge


Le tapi rouge par lequel les chefs d'Etat et autres chefs de délégations devaient passer pour accéder à la salle de conférences était long de plus de 100 mètres! Il avait aussi la particularité d'être bordé de piquets aux couleurs dorées.

 

Un ban pour Gbagbo, Soro et Faure

 

Dans son allocution à l'ouverture du sommet, Blaise Compaoré a prononcé la phrase suivante: "J'exprime particulièrement à Leurs Excellences monsieur Laurent Gbagbo, président de la république de Côte d'Ivoire, Guillaume Soro, Premier ministre et monsieur Faure Gnassingbé, Président de la république togolaise, ma gratitude pour leur engagement résolu en faveur de la démocratie". Cette phrase a été immédiatement suivie pas un tonnerre d'applaudissements spontanés dans la salle. Les présidents Tandja du Niger et Touré du Mali ont également été encouragés par le Président de la Conférence, pour avoir su faire face, dans leurs pays, à des velléités portant atteinte à la sécurité intérieure et à la stabilité.

 

Rassemblés par AT et PMR

Le Pays du 18 janvier 2008



18/01/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres