L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Les Etalons continuent de galoper (Eliminatoires CAN et mondial 2010)

Eliminatoires CAN et mondial 2010

Les Etalons continuent de galoper

Trois victoires consécutives soit deux à l’extérieur et une autre à domicile, le calcul est tout simple : 9 points. C’est ce que les Etalons du Burkina viennent de réaliser en trois sorties dans ce premier tour des éliminatoires combinées de la CAN et du mondial 2010.

Après les Aigles de Carthage et les Hirondelles du Burundi, ils ont épinglé à leur tableau de chasse les Pirates des Seychelles, battus par 3 buts à 2. C’était le samedi 14 juin dernier à Victoria. Une brillante victoire qui a été saluée comme il se doit par les supporters Burkinabè, lesquels avaient l’oreille collée à leur transistor pour ne pas rater un seul instant les péripéties de ce match.

Même si l’expédition seychelloise a été fructueuse, force est de reconnaître que les Etalons ont beaucoup peiné pour venir à bout des Pirates, qu’on croyait faciles à désarmer. Le score final est la preuve qu’il y a eu des rebondissements au cours de cette rencontre. Lorsqu’à la mi-temps, les hommes du coach portugais Paulo Duarte menaient par 1 but à 0 grâce à Moumouni Dagano, on croyait que les locaux boiraient le calice jusqu’à la lie en deuxième période. Mais, dans un sursaut d’orgueil, ils sont revenus avec un autre esprit pour obtenir rapidement l’égalisation avant de reprendre l’avantage. Tout cela en dix minutes.

C’est sûr qu’à ce moment, tous ceux qui suivaient Radio Burkina s’arrachaient les cheveux. Mais il était peut-être écrit quelque part que les nôtres ne perdraient pas cette rencontre. Dagano, encore lui, va marquer le deuxième but des Etalons et donner l’estocade en fin de partie. Un hat trick qui permet au onze national de conforter sa position au classement dans le groupe 9. En trois matches, il a inscrit 7 buts et en a encaissé 3. Ce n’est pas mal pour une équipe qui est en train de revenir petit à petit après ses contre-performances lors des éliminatoires de la CAN 2008.

Pour être allés s’imposer au stade de l’Unité, les Etalons ont commencé véritablement à se réconcilier avec le public sportif. Au moment où nous écrivions ces lignes, on continuait de vanter leurs exploits. A Victoria, ils ont encore été héroïques, même si leur troisième sortie ne fut pas une partie de plaisir. La victoire a été longue à se dessiner, mais l’essentiel était de gagner et les méchantes langues nous diront qu’il ne faut pas épiloguer sur les petits détails. Depuis que l’aventure a commencé au stade olympique de Radès, ils tiennent bon la route et c’est de bon augure pour le deuxième tour. Mais il faut garder les sabots sur terre, puisque la compétition est une course assez longue et qu’on ne peut présager de ce qui va arriver.

Samedi, il y a eu des surprises dans d’autres groupes. La Côte d’Ivoire, qui était en déplacement, n’a pu battre le Botswana (1-1), de même que le Cameroun a été tenu en échec à Dar-Es-Salam par la Tanzanie ( 0-0). A Kigali, le Rwanda a triomphé du Maroc (3-1). Le Gabon, lui, a battu le Ghana par 2 buts à 0. L’Ouganda a surpris l’Angola à Kampala (3-1). L’Egypte est tombée face au Malawi (1-0). A Khartoum, le Soudan a pris le meilleur sur le Mali (3-2). La Sierra Leone et la Gambie ont respectivement dominé l’Afrique du Sud (1-0) et l’Algérie (1-0).

Pour que le second tour se précise pour nous, il faut gagner le 21 juin 2008 contre cette même formation seychelloise, que nous recevrons au stade du 4-Août pour le compte de la quatrième journée. La victoire est impérative avant les deux derniers matches, Burkina # Tunisie en septembre 2008 et Burundi # Burkina en octobre prochain. Pour passer en classe supérieure, les Etalons doivent terminer à la première place ou faire partie des huit meilleures deuxièmes.

Rappelons que la seconde phase verra les 20 équipes issues du premier tour réparties en cinq groupes de quatre ; le premier de chacun des groupes étant qualifié pour la Coupe du monde et les trois premiers, pour la CAN 2010 en Angola.

Justin Daboné

L’Observateur Paalga du 16 juin 2008



16/06/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres