L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Les Kodos veulent légaliser leur lutte (Revendications de militaires retraités)

Revendications de militaires retraités

Les Kodos veulent légaliser leur  lutte

 

Les militaires à la retraite qui avaient fait bruyamment des revendications en octobre 2007 reviennent à la charge. Mais cette fois, ils veulent mener leur lutte dans un cadre organisé et légalement reconnu par l'Administration à travers la création de l'"Alliance des retraités militaires" (AREMI) dont l'annonce a été faite au cours d'un point de presse le mercredi 5 mars 2008.

 

En octobre dernier, des militaires avaient exprimé trois revendications principales au ministère de la Défense portant sur l'âge de la retraite, la prime du départ à la retraite et la prise en compte de la durée totale de la carrière dans le calcul de la pension.

Pour obtenir gain de cause, ils avaient battu le macadam et proféré des menaces à l'endroit des autorités.

En réponse, leur lutte avait été jugée illégale par la hiérarchie militaire.

Toutefois, une commission ad hoc avait été mise en place pour étudier la question. Finalement, le gouvernement a proposé de les réemployer dans la Fonction publique en dégageant 3000 postes d'emploi. Cette proposition semblait alléchante et certains d'entre eux n'ont pas hésité à s'inscrire sur la liste ouverte à cet effet ; ce qui a réduit le nombre des mécontents. Mais les leaders et bien d'autres camarades sont restés sur leur position. L'un d'entre eux, le sergent Clément Ouédraogo, qui a été écroué 20 jours durant à la MACO pour cette même cause, se montre fair-play : "Chacun est libre d'accepter la proposition du gouvernement. Mais nous pensons que nous avons des enfants au chômage qui recherchent du boulot ...En plus, le chef de ce projet n'est autre que Gilbert Bassolet. C'est quelqu'un qui a été chassé de l'armée pour malversations financières. Comment voulez-vous que d'honnêtes citoyens, comme nous, le suivent ?"

 

Le disque de la gendarmerie est rayé

 

"En réalité, indique le sergent Ardouma Malo, le problème a été déplacé. Nos revendications sont claires. Mais dans ce pays, on refuse la contradiction et on divertit les gens". En guise d'exemple, Clément Ouédraogo a souligné que la gendarmerie l'avait convoqué pour l'accuser de coup d'Etat et de recevoir des fonds. "Ce disque est rayé",  a-t-il ajouté.

La lutte continue dans tous les cas, à entendre les militaires retraités. Cette fois, elle se fera dans un cadre légal à travers l'Alliance des retraités militaires (AREMI). L'Association aura pour objectifs, entre autres, de défendre les droits et acquis du militaire retraité, de protéger les veuves et orphelins des camarades décédés, de travailler à la réinsertion sociale des retraités.

"Si la démocratie est réelle ou simulatoire, on le saura" a conclu Ardouma Malo.

 

Adama Ouédraogo

Damiss

L’Observateur Paalga du 6 mars 2008



05/03/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres