L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Les mécontents sortent du bois et interpellent le maire

Gestion des parcelles à Boulmiougou

Les mécontents sortent du bois et interpellent le maire

 

A mi-parcours de son mandat, le maire de Boulmiougou est interpellé par le "Nouveau mouvement des mécontents" sur la gestion des parcelles dans l'arrondissement.

 

"Voilà bientôt trois ans que vous êtes réélue maire de l'arrondissement de Boulmiougou. Cela fait maintenant treize ans que vous assumez les responsabilités de maire dudit arrondissement; cette longévité pourrait être interprétée comme une caution de la population à votre personne et à vos actions.

Seulement, madame le maire, là où les choses semblent se compliquer pour nous, c'est que vous avez mis tout en œuvre pour empêcher les actions de certains citoyens qui n'ont fait que réclamer leurs droits. Ainsi, la naissance du mouvement dénommé "Mouvement des mécontents", dont l'objectif est de lutter pour que les abus de la commission d'attribution de parcelles cessent, a fait l'objet de manœuvres de votre part afin d'éteindre la lumière qu'il a apportée à tous ceux qui ont cru naïvement que vous faisiez ce que vous disiez.

Si aujourd'hui le mouvement revient à la charge par cette lettre ouverte qu'il vous adresse, c'est que vous détenez des milliers de cartes de personnes qui ont adhéré aux actions du mouvement ; vous aviez, lors d'une de nos assemblées générales à laquelle vous-même aviez pris part, dit : "Ramenez-moi toutes les cartes qui n'ont pas encore été attribuées à la mairie pour que je dise à la commission chargée des attributions de le faire ; parce qu'elle m'avait fait savoir que tous ceux qui avaient été recensés et en règle vis-à-vis des différentes cotisations du lotissement avaient été attributaires ; ça me fend le cœur de vous voir ici rassemblés pour un tel problème."

Les actions du mouvement, en son temps, sont venues démentir tout ce qu'on vous avait dit.

Au terme de trois années de votre nouveau mandat qui s'achève dans deux ans, le nouveau mouvement des Mécontents estime que la résolution de ce vieux problème ne doit plus souffrir de tergiversations. Pour cela, elle doit se faire sur plusieurs points, notamment:

- rassurer les propriétaires de ces cartes que vous avez retirées il y a trois ans que celles-ci n'ont pas disparu ;

- mettre tout en œuvre dans un bref délai pour que cette situation trouve une solution, vu les désagréments qu'elle continue de causer (instabilité dans les foyers, parce que beaucoup se posent des questions sur leur avenir en matière de logement, comment vivre s'ils se trouvaient dans des zones où il n'y a ni école, ni dispensaire, etc.). Tout cela engendre des frustrations au sein de la population.

Faute de quoi, le mouvement usera de tous les moyens légaux que lui confère la Constitution et de toutes les dispositions d'un Etat de droit, pour que tous les préjudices soient réparés.

Nous savons compter sur votre bonne réception!"


Le bureau

Le Pays du 10 avril 2008



10/04/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres