L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Les partisans de Blaise Compaoré en rangs serrés à Ouaga

MARCHE-MEETING A Ouagadougou

Les partisans de Blaise Compaoré en rangs serrés

Dans le cadre de la célébration du 20e anniversaire de la "Renaissance démocratique du Burkina Faso", le comité provincial d'organisation du Kadiogo de ladite manifestation a organisé le 15 octobre 2007 une marche-meeting au cours de laquelle les partisans de Blaise Compaoré, président du Faso depuis le 15 octobre 2007, lui ont réitéré leur soutien.

"Nous sommes et demeurons toujours mobilisés comme un seul homme en vue de soutenir sans réserve l'action remarquable du président du Faso en faveur d'une démocratie apaisée et d'une plus forte croissance économique partagée, et partant à l'impact visible dans le panier de la ménagère burkinabè."

Ceci est la substance du message de soutien que les partisans de Blaise Compaoré lui ont adressé à l'issue du meeting organisé à cet effet par le comité provincial d'organisation du Kadiogo des festivités entrant dans le cadre de la commémoration des 20 ans de pouvoir de l'actuel président du Faso. C'était à la place des Nations unies, le 15 octobre dernier, date anniversaire de l'accession de Blaise Compaoré à la tête de l'Etat burkinabè en 1987.

C'est à la place de la Nation que les manifestants, sortis nombreux, se sont d'abord rencontrés pour le meeting. 11 allocutions au total ont ponctué ce meeting. Ces discours ont été livrés successivement par la représentante des femmes, ensuite ceux des anciens, des communautés étrangères vivant au Burkina, des travailleurs, puis des chefs traditionnels et des partis de la majorité présidentielle, après l'allocution de Simon Compaoré, président du comité d'organisation, ainsi que celles des représentants des marchés et yaars et du secteur informel, des associations, des élèves et étudiants et de la jeunesse. Eux tous étaient unanimes qu'au cours de ces 20 dernières années, "avec Blaise Compaoré, nous avançons". Les intervenants ont à tour de rôle parcouru l'histoire du Burkina, en remontant de 1987 à nos jours. Au titre des prouesses accomplies par la IVe République, ils ont salué, entre autres, l'ouverture démocratique, consacrée par l'adoption de la Constitution, le pluralisme politique, ainsi que celui de la presse, la liberté d'opinion, à partir de 1991, ainsi que l'organisation régulière d'élections, l'engagement du président du Faso à la promotion de la paix et de la stabilité en Afrique, notamment au Togo et en Côte d'Ivoire. Toute chose qui justifie, selon eux, le 1er axe du programme politique de Blaise Compaoré, et qui porte sur la "valorisation du capital humain". Cela prend également en compte les femmes, dira Fatou Diendéré, la représentante des femmes, selon qui l'équité homme-femme est de nos jours une réalité au pays des hommes intègres. Elle a aussi salué l'engagement de la Première Dame, Chantal Compaoré, à la promotion de la femme et de l'enfant. Egalement, pour le représentant des communautés étrangères, le Burkina est un pays de paix. Toute chose qui explique leur présence au Burkina, a-t-il indiqué: "Si la paix ne va pas là où sont les hommes, les hommes, eux, iront là où est la paix."

Comme annoncé plus haut, le meeting a été suivi par une marche, de la place de la Nation à la place des Nations unies, où les organisateurs, à travers Simon Compaoré, ont remis leur message de soutien au président du Faso, qui s'était fait représenter.

Par Lassina SANOU

Le Pays du 16 octobre 2007



16/10/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres