L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Lutte contre l'abattage clandestin : des bouchers s'interrogent (lire Pot-porri)

Lutte contre l'abattage clandestin : des bouchers s'interrogent

 

Depuis quelque temps, l'Administration a engagé une lutte impitoyable contre l'abattage clandestin. Si tout le monde convient de la justesse de cette guerre contre la viande impropre à la consommation, des bouchers trouvent cependant à redire sur certaines pratiques. L'Association Lagm Taaba des petits bouchers, présidée par Daouda Compaoré, suspecte par exemple certaines équipes de revendre en route la viande saisie. Elle évoque même un cas où des poulets grillés saisis ont été mangés par les agents de lutte contre l'abattage clandestin. Pour l'association, il s'agit pratiquement de "pillage" des bouchers. De sorte que la révolte gronde au sein des petits bouchers. Pour l'association, la meilleure stratégie de lutte reste la construction d'abattoirs périphériques dans la ville de Ouagadougou. Car pour elle, la lutte demeurera vaine tant que l'Abattoir frigorifique, avec ses contraintes (manque de moyens de transport, prix élevé d'abattage, éloignement du centre-ville, etc.) sera, selon eux, le seul lieu de référence dans la capitale.

 

Militaires retraités : la manifestation reportée

 

Les militaires retraités qui protestent depuis quelque temps ont décidé de surseoir à leur manifestation de ce jour. Ils ont pris cette décision hier, au cours d'une assemblée générale. C'est à la suite d'une rencontre avec le ministre de la Défense, qui dit avoir de nouvelles propositions à porter à leur connaissance le 16 novembre prochain, que les militaires ont momentanément suspendu leur mouvement. Cela afin de voir si ce qu'on leur propose est satisfaisant ou pas.

 

Le BBDA à la traque des cybercafés ?

 

Des agents se réclamant du Bureau burkinabè des droits d'auteurs (BBDA) fouinent dans des cybercafés à Ouagadougou. Ils accusent les tenanciers de ces lieux de favoriser le piratage des oeuvres musicales via Internet à cause de certains clients qui téléchargent des clips musicaux sur Internet sans payer des droits d'auteurs. Par conséquent, ces agents informent les gérants des cybercafés de prendre des dispositions pour payer bientôt des taxes de droits d'auteurs au BBDA, soit 25 000 F CFA. Face aux agissements de certains individus indélicats qui ont usurpé le titre du BBDA par arnaquer des vendeurs de CD et cassettes, beaucoup de gérants de cybercafés sont un peu sceptiques face à cette nouvelle opération, et voudraient exiger désormais de ces agents des badges cartes professionnelles BBDA.

 

Ciné Sanyon : la programmation des films se fait toujours attendre

 

Le 23 octobre dernier, le ministre du Travail et de la Sécurité sociale, Jérôme Bougouma, procédait à la réouverture du Ciné Sanyon de Bobo Dioulasso alors fermé pour travaux de réfection. Pour beaucoup de cinéphiles c’était le soulagement, compte tenu du temps mis pour la réfection de l’édifice. Mais, plus de deux semaines après la réouverture en grande pompe du ciné, ils doivent encore patienter car rien n’a encore bougé au niveau de la programmation des films. C’est toujours le statu quo. Certes, l’établissement, depuis sa réouverture officielle, abrite par moments des manifestations tels les ateliers, mais celles-ci ne concernent pas le cinéma.

 

Photo : le Burkina, invité d'honneur à Bamako

 

Warren Saré, "le petit photographe de la Première dame", comme nous l'avons affectueusement surnommé à la rédaction, se rend une fois de plus à une tribune internationale pour défendre les couleurs du Burkina par le biais de sa profession. Cette fois-ci, c'est au "1er Atelier international de photo" organisé à Bamako, au Mali, que Warren a été invité aux côtés de photographes de la Belgique, de la France, de la Côte d'Ivoire, du Congo, du Niger et bien entendu du Mali. "Nous pensons à toi comme invité d'honneur", a signifié la lettre qu'a adressée l'administrateur de l'atelier à Warren Saré, tout en précisant que celui-ci doit prendre en charge son billet d'avion, ses frais d'hébergement et de restauration. Le photographe burkinabè saisit l'opportunité car il compte créer un réseau africain des photographes pour la défense et la promotion des intérêts de leur profession.

 

Koudougou : l’un des premiers maires n’est plus

 

Né vers 1926, Alphonse Nobila Nabaloum dit l’Empereur, puisque c’est de lui qu’il s’agit, n’est plus. Il est décédé le jeudi 8 novembre dernier aux environs de 4 h du matin à l’âge de 81 ans. L’inhumation a eu lieu le samedi 10 novembre dernier à son domicile. Il fut maire de Koudougou de 1960 à 1965. Il fut également gérant de la CCHV. Il laisse derrière lui une veuve et 13 orphelins. Toutes nos condoléances à la famille éplorée.

 

Le numéro 2 du Département d'Etat attendu au Burkina

 

Le Secrétaire d'Etat adjoint du département d'Etat américain (l'équivalent du ministère des Affaires étrangères), effectue une visite au Burkina du 13 au 14 novembre prochains.  Le séjour burkinabè de John D. Negroponte s'inscrit dans le cadre d'une tournée sous-régionale. On en saura davantage sur cette visite lors de la conférence de presse que donnera le diplomate américain le 14 novembre au Centre culturel américain.

 

Le Pays du 12 novembre 2007



12/11/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres