L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Marche de soutien à Blaise Compaoré : Fin de manifestation cacophonique

Marche de soutien à Blaise Compaoré

Fin de manifestation cacophonique

 

Les actions du président du Faso en faveur de la paix dans la sous-région sont appréciées par le groupe "Ensemble et avec Blaise Compaoré, pour la paix en Afrique". Sur l'initiative d'un de ses membres, une marche de soutien a été organisée le 8 septembre 2007 à Ouagadougou. Mais à la fin, tout a failli tourner au vinaigre : un geste du généreux richissime Oumarou Kanazoé a causé une bousculade monstre.

 

Près de 500 personnes, venues essentiellement de Simonville, se sont retrouvées à la place de la Nation en vue d'une marche de soutien au président du Faso, Blaise Compaoré. Parmi les manifestants, des handicapés moteurs et de jeunes douaniers, qui constituaient le cordon de sécurité.

Munis de banderoles sur lesquelles on pouvait lire :  "Ensemble et avec Blaise Compaoré, pour la paix en Afrique", les marcheurs scandaient  des slogans tels : "Blaise vous salue !",  "Blaise Compaoré pour la paix en Afrique !". Parti de la place de la Nation, le cortège a eu pour point de chute l'espace situé en face du nouvel édifice du Conseil économique et social (CES), à quelque 30 mètres du rond-point des Nations unies. A cet endroit attendaient le parrain de la cérémonie, Amédé Béréwoudougou, un ministre du Naaba Kiiba du Yatenga et le représentant du chef de l'Etat, Oumarou Kanazoé, à qui un message a été remis.

Selon l'opérateur économique Oumarou Savadogo, initiateur de la manifestation, Blaise Compaoré a développé une démocratie basée sur le respect de l'autre, de sa différence et prônant la solidarité, le partage et l'estime réciproque. C'est dans cette dynamique, soutient-il, que s'inscrit l'action de son groupe. En plus du message, Oumarou Kanazoé a reçu un tableau destiné au bénéficiaire de cet événement.

Mais la fausse note de ce rassemblement a été le geste du richissime Oumarou Kanazoé qui a dû laisser un goût amer à certains participants. En effet, à 11 heures, après la fin de la manifestation, lorsque ce dernier regagnait lentement sa Land Cruiser, il constata qu'une foule compacte s'y était agglutinée.

Elle espérait peut-être empocher quelques piécettes. Ladji, qui s'y attendait visiblement,  a sorti une liasse de billets de banque,  d'"environ soixante-quinze (75 000) mille francs CFA",  selon Lamina Cissé qui a été la première à empoigner l'argent. La foule s'est alors ruée sur elle, créant ainsi une grande bousculade et un déploiement de muscles durant plus de cinq minutes et  Lamina fut ainsi dépouillée du pognon.

Qui a réussi à emporter la somme ? Mystère et boule de gomme. En tout cas la police et les douaniers présents pour la sécurité sont restés muets.

 

Emile Gandèma

Eric Aimé Ouédraogo

Stagiaires

L’Observateur Paalga du 10 septembre 2007



10/09/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres