L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Niamey : Sous la psychose des ‘’voleurs de sexe’’

L’air du temps

Sous la psychose des ‘’voleurs de sexe’’

 

Salut... Aouzoubillahi ! Non, merci… Depuis quelques jours, c’est à peu près sur ce ton que les gens s’abordent dans les rues de Niamey où la méfiance étant de rigueur, l’on se contente de se saluer à distance raisonnable, sans daigner échanger la traditionnelle poignée de mains qui fait toute la chaleur des salutations au sein de notre société. Allez savoir pourquoi !

 

Il semble que ces derniers temps, la ville de Niamey serait devenue un véritable repaire pour de mystérieux personnages communément appelés ‘’voleurs de sexe’’. Tels des fantômes, ces visiteurs furtifs sont partout dans nos rues. Mais aussi nulle part… Car, autant on en parle sans cesse et partout, autant ils n’existent nulle part, étant entendu que, jusqu’à présent, personne n’a réussi à en attraper un pour le présenter au grand public.

 

Il n’empêche qu’au sein de la Communauté urbaine de Niamey la quiétude des habitants est fortement ébranlée du fait des alertes répétées aux cas de ‘’vol de sexe’. Tel l’effet d’une bombe, cette psychose relayée par certains médias s’est très vite répandue dans la ville pour prendre l’ampleur d’une hystérie collective. Eugène Ionesco n’a pas fait mieux avec sa ‘’rhinocérite’’.

 

Mythe ou réalité ? Nul n’en sait vraiment trop. Même si des individus continuent de soutenir en avoir été directement victimes et d’autres d’avoir rencontré une des victimes, si ce n’est ‘’ quelqu’un qui aurait vu un des auteurs ou sa victime…’’.

 

Quoiqu’il en soit, le débat est ouvert et il se pose en ces termes : existe-t-il oui ou non des gens disposant du pouvoir de vous chaparder (ou rétrécir) les précieux ‘’bijoux de famille’’ rien que par une simple poignée de mains ou en vous frôlant au passage ? Là-dessus, la réponse est aussi ténébreuse que le mystère soulevé par la question: "Cela relève du domaine du mystique et de la magie, ça ne se démontre que sur un plan hautement spirituel", vous dira-t-on.

 

En revanche, les conséquences de la psychose sont d’une gravité. Car, crier au voleur (ou rétrécisseur) de sexe dans la rue est un véritable détonateur pour réveiller les démons de la violence de la foule contre la personne désignée qui, dans les meilleurs des cas, sera conduite à la police après un sévère passage à tabac. Pour l’instant, les poignées de mains restent bannies à Niamey excepté entre proches parents ou vieux amis.

 

Assane Soumana

Sahel Dimanche du 23 mars 2007 (Niger)



26/03/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres