L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

"On nous a enlevé un conseiller"

Kayaba Ferdinand Sandwidi (ex-maire de Gounghin, tête de liste PDP/PS)

"On nous a enlevé un conseiller"

 

Pourquoi l'ex-conseil municipal de Gounghin que vous présidiez a-t-il été dissous?

 

Le conseil municipal de Gounghin a été dissous essentiellement en raison de problèmes politiques. En 2006, nous (ndlr: PDP/PS) avons eu 39 conseillers tandis que le CDP en avait 45. Au niveau du CDP, on n'a pas digéré le fait que malgré les 45 conseillers qui constituent la majorité, la direction de la mairie ait été remportée par le PDP/PS. Les responsables locaux du CDP en ont fait un problème et ont demandé aux conseillers de ne pas travailler avec le maire que j'étais. C'est ce qui a causé le blocage qui a abouti à la dissolution du conseil municipal.

 

Et comment expliquez-vous le fait que vous ayez pu être élu maire en dépit du nombre inférieur de conseillers qu'avait votre parti par rapport au CDP?

 

Vous savez sans doute que le vote du maire se fait par les conseillers et à bulletins secrets. Chaque candidat choisit une couleur donnée et les conseillers votent. Le candidat qui a le plus de voix est élu maire. C'est exactement comme ça que les choses se sont passées ici. Candidat du PDP/PS, je m'en suis sorti avec 45 voix contre 42 pour mon challenger. Cela s'explique par le fait que L'UPR, qui avait obtenu 3 conseillers à l'issue des premières élections, avait décidé, avant même les élections, de soutenir le PDP/PS pour représenter l'opposition au sein du conseil municipal. On était donc déjà 42. Et lors de l'élection du maire, certains conseillers du CDP, qui certainement voulaient ma personne à la tête de la mairie de Gounghin, ont voté pour moi. C'est comme ça que j'ai été élu maire de la commune rurale de Gounghin.

 

Et après? Quelle était la situation qui a conduit à la dissolution du conseil municipal ?

 

Nous avons tout de même tenu des sessions, deux ou trois. Puisqu'on avait chaque fois la majorité nécessaire pour le faire, même si les conseillers CDP passaient leur temps à bouder ces rencontres. Sur les 87 conseillers, il y en avait 44 qui venaient régulièrement aux sessions, jusqu'à ce qu'un jour quelqu'un nous enlève un conseiller qui travaillait régulièrement avec nous. On nous l'a enlevé la veille d'une session pour aller le laisser à Koupèla. Le jour de la session, on s'est donc retrouvé avec 43 conseillers, ce qui fait que le quorum nécessaire pour la tenu de la rencontre n'était plus atteint. C'est de là qu'est parti le blocage.

 

Qui vous a enlevé un conseiller ?

 

C'est, bien entendu, quelqu'un du CDP. On se connaît tous ici. C'est le camp du CDP qui avait pris la décision de tout mettre en oeuvre pour déstabiliser le fonctionnement du conseil municipal.

 

Le conseiller a-t-il été enlevé de force?

 

C'est sans doute avec son accord, parce que j'imagine qu'on ne peut pas enlever une personne comme on enlèverait un animal ! Mais... que voulez-vous? C'est toujours comme ça, surtout lorsqu'il y a des propositions alléchantes! En plus, il est évident qu'un paysan n'a pas la même capacité d'analyse qu'un intellectuel!

 

Ce blocage a eu pour conséquence la dissolution du conseil municipal. Comment avez-vous accueilli cette décision du gouvernement ?

 

Je dois avouer que j'étais moi-même plus ou moins partant pour qu'on dissolve le conseil municipal. J'avais rendu compte du blocage par un rapport écrit adressé au ministère de l'Administration territoriale. Mais il reste entendu que ce n'est pas de gaieté de coeur que l'on accueille la dissolution d'un conseil, parce qu'on sait que ça met en retard. Par exemple, ça fait 3 à 4 mois que tout est bloqué dans notre commune. On ne peut même plus établir de pièce d'état civil dans la commune depuis la dissolution.

 

Propos recueillis par Paul-Miki ROAMBA

Le Pays du 3 juin 2008



03/06/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres