L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

PDP/PS : Aveu d'échec

PDP/PS

Aveu  d'échec

 

 

A l'issue des législatives du 6 mai 2007, le Parti pour la démocratie et le progrès/Parti socialiste (PDP/PS) n'a engrangé que deux députés.

Pourtant à la législature passée, le parti avait 10 représentants à l'hémicycle.

Pour Ali Lankoandé, président du parti, ce résultat est "incontestablement un échec", et cela mérite une analyse sans complaisance dans un proche futur. Telle est la substance de sa déclaration qui suit.

Camarades militantes et militants,

Chers sympathisants,

Chers électrices et électeurs, amis du PDP/PS,

La République, c'est la loi du suffrage honnête, transparent et équitable. Les élections législatives du 06 mai 2007 sont désormais loin derrière nous avec leur cortège d'insuffisances de toutes sortes. Je sais qu'elles ont été très difficiles pour chacune et pour chacun de nous. Je sais aussi que chacune et chacun de nous s'y est engagé de toutes les forces de ses convictions et avec tous ses moyens physiques et matériels. Un travail très rude, soutenu par une forte détermination, a permis cependant de porter, le plus loin possible, principalement dans les provinces où nous étions présents, le message  électoral du Parti.

Malheureusement, la moisson a été en deçà de nos légitimes attentes. En effet, le nombre de sièges de député du PDP/PS à l'Assemblée nationale est passé de dix (10) à deux (2). Ce résultat est incontestablement un échec. Le moment venu, dans le cadre de nos réunions d'instance, nous examinerons sans complaisance les raisons internes et externes de cet échec. Nous le ferons, non pas parce que des ricanements haineux des contempteurs indécrottables du PDP/PS se sont déjà fait entendre, mais surtout au regard de la salutaire règle de la critique et de l'autocritique ainsi que de la nécessaire refondation du Parti.

En attendant ce moment solennel, je veux dire, au nom de la Direction nationale du PDP/PS, un grand merci aux électrices et aux électeurs qui ont porté leur choix sur notre Parti. Leur vote apporte la preuve qu'il reste encore au Faso des voix qui ne sont pas mises sur le marché de la corruption et de l'indignité. Je veux dire aux sympathisantes et aux sympathisants que leur vote constitue la preuve irréfutable d'une détermination à consolider une maison qu'ils vont très bientôt rejoindre et faire prospérer.

Aux militantes et aux militants, aux candidates et candidats désignés par leurs bases, je veux dire qu'ils peuvent être fiers, car l'inexpugnable résistance qu'ils ont opposée à la folie destructrice de notre jeune démocratie a eu raison de la volonté affichée de ceux qui rêvent d'effacer le PDP/PS du paysage politique burkinabè. Tout y a passé ; y compris des violences faites à la loi par ceux qui en ont la garde.

Aujourd'hui, même s'il y a comme de la frustration et de la colère, tous les artisans de notre dignité conservée peuvent être fiers. On peut certes comprendre chez eux une déception et même une tristesse. Cependant, il ne faut pas que la tristesse et l'accablement se transforment en résignation qui pourrait aller jusqu'à remettre en cause les principes démocratiques. Nous ne devons pas nous résigner. Il n'y a pas de fatalité.

A tous ceux qui croient à l'avenir du Burkina Faso, je lance un appel pressant : regroupons-nous pour rompre les nombreux verroux installés autour du pays et de ses institutions par les tenants du pouvoir pour donner à la démocratie burkinabè les indispensables équilibres dont elle a besoin pour vivre et pour prospérer.

PDP/PS, Espoir !

PDP/PS, Espoir !

PDP/PS, Victoire !

Ouagadougou, le 21 mai 2007

Le Pr Ali Lankoandé

 



22/05/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres