L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Procès Newton Ahmed Barry contre Sidwaya : Un arrangement sous la conduite du CSC

Procès Newton Ahmed Barry contre Sidwaya

Un arrangement sous la conduite du CSC

 

Newton Ahmed Barry retire sa plainte contre le quotidien Sidwaya. C'est l'aboutissement de la médiation que le Conseil supérieur de la communication (CSC) a menée pour que les deux camps puissent fumer le calumet de la paix au nom même de l'intérêt de la profession de journaliste. C'est ce que nous apprend le communiqué officiel que nous publions ci-dessous.

 

Sur initiative du Conseil supérieur de la communication, une rencontre de concertation s'est tenue, le 20 novembre 2007, entre les parties en conflit dans le procès Ahmed Newton Barry contre Sidwaya, sous la supervision du Docteur Victor Sanou, président de la Commission chargée de la liberté de la presse, de l'éthique, de la déontologie et de la publicité du Conseil. Etaient présents à la rencontre Monsieur Germain Bitiou Nama, directeur de publication du journal L'Evénement, Maîtres Apollinaire Kyelem et Prosper Farama ainsi que Monsieur Jean-Paul Konseibo, codirecteur de publication des Editions Sidwaya. Ils ont été rejoints, par la suite, par le président du Conseil supérieur de la communication, Monsieur Luc Adolphe Tiao. 

Après avoir salué la présence des deux parties, le conseiller Victor Sanou a donné les raisons de l'intervention du CSC dans ce contentieux. Il a exhorté les parties à un échange direct et responsable sur les propositions de sortie de crise dans l'intérêt de la profession de journaliste. Les représentants de Newton Ahmed Barry, absent lui-même du territoire national pour des raisons professionnelles, ont salué la démarche du Conseil supérieur de la communication et se sont inscrits dans cet esprit de conciliation. Toutefois, ils ont souhaité que la partie adverse reconnaisse ses torts, et que les modalités de l'arrangement proposé par le CSC soient consensuelles.

Prenant à son tour la parole, le codirecteur de publication des Editions Sidwaya, après avoir remercié le Conseil supérieur de la communication pour sa démarche, a tenu à relever les circonstances dans lesquelles les faits ont été traités dans la rubrique «On murmure». Il a précisé qu'il n'était animé par aucune intention de nuire et a présenté des excuses pour les désagréments que l'article a pu causer. Monsieur Newton Ahmed Barry, saisi par la suite par ses conseils et son directeur de publication, a convenu de retirer sa plainte. 

Après amendements par Monsieur Newton Ahmed Barry et ses conseils, Maître Prosper Farama et Maître Apollinaire Kyelem d'une part et Monsieur Jean-Paul Konseibo et son conseil, le Cabinet Benoît J. Sawadogo, représenté par Maître Patricia M- L. Sawadogo et Maître Sylvie N. I. Dembélé, d'autre part, les parties ont convenu de la publication du présent communiqué. Le Conseil supérieur de la communication s'est félicité de cette hauteur de vue des protagonistes et a remercié les uns et les autres pour l'aboutissement heureux de cette concertation.

 Pour le CSC 

Le Conseiller Victor SANOU

 

Pour Sidwaya 

Le Directeur général

Jean-Paul KONSEIBO

 

Pour Newton Ahmed BARRY  

Me Prosper FARAMA

Me Apollinaire KYELEM

L’Observateur Paalga du 26 novembre 2007



26/11/2007
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres