L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Re-boom de l’uranium...

L’air du temps

Re-boom de l’uranium...

 

"Plus rien ne sera comme avant" et le Niger négociera "ferme" la vente de son uranium. Ces mots énoncés par le  Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Mamadou Tandja à la veille de la célébration du 47ème anniversaire de l’accession de notre pays à l’indépendance annoncent toute la détermination des plus hautes autorités à instaurer un ordre nouveau quant à la commercialisation des ressources minières dont regorge notre sous-sol.

Comment saurait-il d’ailleurs en être autrement quand on mesure la portée de l’injustice faite au peuple nigérien dans ce domaine ? Car, c’est le cas de le dire, depuis plusieurs décennies, le Niger et son peuple ont été victimes d’arnaque pour ce qui est des retombées de l’uranium. A titre d’exemple, selon l’Observateur OCDE, le prix de l’uranium a grimpé avec une augmentation de près de 200 % en 2004. Pourtant cette augmentation n’a guère été répercutée sur les dividendes tirés par le Niger.

 

Voilà, entre autres paramètres, ce qui explique pourquoi notre pays, 4ème producteur mondial d’uranium, est toujours cité parmi les pays les plus pauvres de la planète.   Ceci est assurément intolérable. Et c’est pourquoi, après avoir constaté l'envolée des prix de l’uranium sur le marché international, le Président Mamadou Tandja a décidé de mieux contrôler cette ressource de plus en plus convoitée. Et tout semble dire qu’avec le récent accord avec le groupe Areva et qui s’est traduit par un relèvement du prix de vente de l’uranium de 27.300 FCFA à 40.000 FCFA, ce n’est qu’un premier pas qui a été franchi vers l’amélioration des richesses tirées de notre  uranium.

 

Car, à l’heure actuelle, tous les indicateurs sont favorables à un retour en force vers cette source d’énergie, la seule capable d’accompagner le développement économique rapide des nouvelles puissances industrielles et de satisfaire les besoins énergétiques d'une population mondiale croissante. Autrement dit, exit les "rois du pétrole", vivent les "rois de l'uranium" !…

Assane Soumana

Sahel-Dimanche (Niamey/Niger) du 10-08-07

 



12/08/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres