L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Rencontre gouvernement/syndicats : "Vous l'avez reportée, mais m'oubliez pas"

Rencontre gouvernement/syndicats

"Vous l'avez reportée, mais m'oubliez pas"

 

Initialement prévue en septembre 2007, la rencontre gouvernement/syndicats a été reportée à une date ultérieure. Les Centrales syndicales, tout en prenant acte, rappellent à l'Etat leurs doléances, et invitent leurs militants à se mobiliser pour les prochaines négociations.

 

Par correspondance n°2007/106/MTSS/CAB en date du 19  septembre 2007 de monsieur le ministre du Travail et de la Sécurité sociale, le gouvernement a décidé de reporter à une date ultérieure la rencontre gouvernement/ syndicats initialement prévue pour septembre 2007 et annoncée par Son Excellence Monsieur le Premier ministre à l'occasion de l'audience qu'il a bien voulu accorder aux organisations syndicales le 22 juin 2007.

En attendant la convocation prochaine de ces négociations, les secrétaires généraux des Centrales syndicales et des syndicats autonomes ont adressé à Son Excellence Monsieur le Premier ministre, en date du 16 octobre 2007, une lettre de rappel des principales préoccupations du monde du travail dont la plupart sont contenues dans le cahier de doléances 2007. Il s'agit, entre autres, des questions de relèvement du pouvoir d'achat, d'atteintes graves et persistantes aux libertés démocratiques et syndicales, de dossiers de crimes impunis dont celui de Norbert Zongo, de la diminution des impôts et des taxes principalement sur les hydrocarbures par la révision à la baisse de la structure des prix desdits produits, de négociations en cours sur les APE et autres.

Camarades,

Vous l'aurez compris, nous attendons les prochaines négociations avec l'espoir que le gouvernement proposera au monde du travail des solutions idoines aux préoccupations quotidiennes qui l'assaillent d'autant que Son Excellence Monsieur le Premier ministre nous apprend, citant le 1er vice-président de la Banque mondiale, que "le Burkina s'est même hissé dans le groupe des pays dits G-B africain, c'est-à-dire un des huit pays champions de la croissance en Afrique" avec un taux de croissance réelle de 6% par an depuis dix ans.  (Cf. DPG du jeudi 4 octobre 2007 dans le Sidwaya n° 6017). L'évolution actuelle de la situation nationale nous donne une fois encore raison, lorsque nous affirmons que "nos conditions de vie et de travail s'amélioreront à la hauteur de notre capacité à nous mobiliser et de notre  détermination à persévérer dans la voie de la lutte, de la lutte unitaire et des luttes sectorielles".

Camarades,

Nous manifestons les mains nues et dans la légalité, pourtant la satisfaction de nos préoccupations est, pour l'essentiel, renvoyée aux calendes grecques. Pire, nous sommes arbitrairement sanctionnés.

Les secrétaires généraux vous appellent à la mobilisation et au suivi attentif des prochaines négociations, si elles sont convoquées. Dans tous les cas, ils vous informeront de toute évolution sur le sujet, ainsi que de la juste attitude à observer.

 

Militantes salutations !

 

Pour les Centrales syndicales

CGT-B

Tolé Sagnon

Secrétaire général

 

CNTB

Laurent Ouédraogo

Secrétaire général

 

CSB

Jean Mathias Liliou

Secrétaire général

 

FO/UNSL

Joseph Tiendrébéogo

Secrétaire général

 

ONSL

Paul Kaboré

Secrétaire général

 

USTB

El hadj Mamadou Nama

Secrétaire général

 

Pour les syndicats autonomes

Victor Sansan Hien

Secrétaire général du SYNTAS

L’Observateur Paalga du 19 octobre 2007



19/10/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres