L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Rentrée gouvernementale : Ce n'est pas le boulot qui va manquer

Rentrée gouvernementale

Ce n'est pas le boulot qui va manquer

Après quelques semaines de vacances, les membres du gouvernement Tertius Zongo ont effectué leur rentrée le mercredi 5 septembre dernier. A l'ordre du jour, la question du budget occupe une place prioritaire.

Lorsque nous franchissions l'entrée de la présidence du Faso de Koulouba autour de 8h40, il n'y avait qu'une seule voiture ministérielle dans la cour. Il a fallu patienter pendant juste 4 minutes pour savoir qu'il s'agissait de celle du ministre du Commerce, de la Promotion de l'entreprise et de l'artisanat, Mamadou Sanou, puisqu'il a dû ressortir d'une des salles pour récupérer des documents à son véhicule. Il a abordé avec une triste émotion le décès du directeur général de la Chambre de commerce, Hamadé Ouédraogo. Puis, ce fut le ballet incessant des véhicules ministériels. Tous sont pratiquement au rendez-vous ; le ministre Alain Yoda qui a passé quelques jours dans son Boulgou natal, ou encore Joseph Paré qui a séjourné dans la ville où il a étudié, après avoir fait un tour au village. Le ministre des Sports et des Loisirs, Jean-Pierre Palm, qui souhaite que le Burkina soit gagné par la réussite dans les compétitions où il est engagé, est resté avec sa mère à Bobo Dioulasso, pendant que son collègue de la Sécurité, Assane Sawadogo, était occupé à faire l'état des lieux de ses services dans les différentes régions. Pendant ce temps, Filippe Sawadogo a profité de ces vacances pour mieux s'organiser dans la conduite du département de la Culture, du Tourisme et de la Communication. Il en fut de même pour Salif Sawadogo qui a saisi cette opportunité pour entrer véritablement dans le fond de certains dossiers. C'est peu après 9h que le cortège du Premier ministre Tertuis Zongo fit son entrée à la présidence, suivi du ministre de l'Economie et des Finances, Jean-Baptiste Compaoré. Ce dernier , interpellé par son collègue des Sports et des Loisirs, répondit : "Je vais voir le Premier ministre." Certainement pour lui souffler quelques mots avant le début du Conseil. Le véhicule du ministre de la Défense, Yéro Boly, a préféré stationner juste au niveau du perron, permettant au ministre de ne pas se faire rejoindre par les journalistes et les chasseurs d'images. Il ne restait plus que le président du Faso. Dans leur attente, les hommes de médias vont profiter faire une photo de famille sur le perron, avant de se voir prier par un élément de la sécurité de se déplacer. Blaise Compaoré répondra aux questions de la presse, et, après qu'il eut dit merci aux journalistes, notre confrère Paul Guasbeogo de la Radio nationale sollicite une réaction du président du Faso en langue nationale mooré. Il est malheureusement pris à partie par des éléments de la sécurité qui ont tenté de lui faire obstacle en le bousculant terriblement, mais Paul Guasbeogo a tenu bon, et le président du Faso a repondu à ses questions. En faisant le point, nous nous sommes rendu compte de l'absence du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération régionale, Djibrill Bassolé. Une absence justifiée, puisqu'il a quitté Ouagadougou dans la nuit du mardi 4 septembre pour une mission à Taïwan. On ne peut que souhaiter bonne rentrée à l'équipe Tertius Zongo, car ce n'est pas le boulot qui va manquer : inondations, rentrée scolaire, probable augmentation du prix du pain, etc., sont autant de dossiers brûlants qui attendent Blaise Compaoré et ses ouailles.

Antoine BATTIONO et Christine SAWADOGO

Le pays du 6 septembre 2007



05/09/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres