L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Sarko # Sego sans surprise

Second tour de la présidentielle française

 

Sarko # Sego sans surprise

 

 

Le second tour de la présidentielle française opposera, le 6 mai prochain Nicolas Sarkozy (30%) à Ségolène Royal (25,2%). Ainsi en ont décidé les 44 millions d'électeurs français pour choisir le 6e président de la Ve République de France.

 

12 candidats, plus de 44 millions d'électeurs, 64000 bureaux de vote, 15,5% d'abstentions donc 84,5% de participations tels sont les chiffres bruts livrés hier par la SOFRES à 20h (18h GMT) au moment de donner les noms des deux challengers qui s'affronteront le 6 mai prochain : Nicolas Sarkozy de l'UMP à Ségolène Royal du PS.

Selon ces premières tendances toujours, François Bayrou champion de l'UDF est troisième avec 18,30%, Jean-Marie Le Pen est 4e avec 11,5%. Des tendances qui pourraient être modifiées légèrement sans changer fondamentalement les données, et le classement, compte tenu du fait que le Conseil constitutionnel a autorisé certains électeurs déjà présents dans les bureaux de vote à pouvoir voter, même après 20 heures, heure de l'Hexagone.

Grand vainqueur de ce premier tour donc, le taux de participation, car jamais depuis 1981, un premier tour n'a été autant suivi.

L'explication réside dans l'apport de la cohorte de jeunes au nombre de 3 millions qui n'étaient pas en âge de voter en 2002 et qui ont pu en 2007 accomplir leur acte citoyen. Ce qui fait que les abstentions sont descendues sous la barre des 20% (15,5%).

Ainsi donc, avec les résultats de ce premier tour, Nicolas Sarkozy confirme un peu les oracles que livraient quotidiennement les instituts de sondages qui le donnaient présent au second tour pour ne pas dire plus. Selon ces données, c'est la première fois en effet, depuis Georges Pompidou qu'un candidat arrive au second tour avec près de 11 millions d'électeurs.

La candidate socialiste Ségolène Royal, en obtenant 25,2% ne fait pas aussi mentir les sondeurs  d'opinions et prouve par là que son "pacte présidentiel" a été compris par les Français.

François Bayrou, qui tente de faire la synthèse de la dualité droite-gauche, peut aussi se satisfaire de ce score qui le place en 3e position, même s'il caressait le secret espoir d'aller au second tour croiser le fer avec le patron de l'UMP ou avec la Royal du PS.

Dans tous les cas avec ses 18%, "l'homme qui parle aux oreilles des chevaux" sera le faiseur de roi le 6 mai prochain. Déjà, on entendait hier, après la proclamation des résultats, au QG de Sarkozy au 8e arrondissement de Paris les umpises scander "Bayrou avec nous", une invite pour influencer le Bearnais ?

Dans 15 jours, ce sera donc le round final entre Sarko, l'homme qui déjà, selon les biographies qui se multiplient, aurait lâché, il y a plus de 30 déjà à une personnalité politique que "je serai un jour président" ; (1) à Ségo qui est passée de "l'image" qu'elle était à une présidentiable accomplie.

 

Zowenmanogo Dieudonné Zoungrana

L’Observateur Paalga du 23 avril 2007

 

 

Notes :

(1) "Un pouvoir nommé désir"  de Catherine Nay



23/04/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres