L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Simon s'attaque encore aux chambres de passe à Ouaga

Ouagadougou

Simon s'attaque encore aux chambres de passe

Le personnel de la commune de Ouagadougou a présenté le 21 janvier dernier ses voeux de nouvel an au maire de la ville Simon Compaoré. Au cours de la cérémonie, le maire a annoncé de grands chantiers.

La grande famille de la municipalité s'est réunie le 21 janvier 2008 à l'hôtel de ville de Ouagadougou pour sacrifier à la tradition, à savoir, échanger les voeux à l'occasion de l'année qui vient d'être entamée.

Plus qu'une simple tradition, la cérémonie a été l'occasion pour le personnel de la municipalité de faire une rétrospective de l'ensemble du parcours, mais également pour se donner de nouvelles missions au titre de l'année nouvelle. Au nom du personnel, Victorien Y. Bonou, secrétaire général de la commune, a dressé un bilan positif de l'année 2007. Cela a été rendu possible, selon lui, grâce à l'abnégation, à la détermination et aux capacités de négociation du bourgmestre : "Vous êtes un homme de poigne qui force l'admiration, et la manière dont vous affrontez les défis multiformes de la ville de Ouagadougou m'oblige, devant vous, à vous tirer mon chapeau."

Le SG de la commune est également revenu sur les projets réalisés en 2007, au titre desquels il a cité la mise en ondes de la Radio municipale de Ouagadougou (RMO), l'inauguration du siège de l'état civil de l'hôtel de ville, et enfin la mise en service de quatorze feux tricolores à différentes intersections de la ville de Ouagadougou. Trois grands autres projets connaissent un début de réalisation, en l'occurence des travaux de réhabilitation du marché central Rood Woko d'un coût global de trois milliards trois cents millions de francs CFA (3 300 000 000) entièrement acquis; du projet d'aménagement des quartiers périphériques de Ouagadougou pour neuf milliards huit cent quarante millions de F CFA (9 840 000 000); de la construction de la nouvelle Maison des jeunes et de la culture de Ouagadougou d'un montant de un milliard dix millions de F CFA (1 010 000 000).

Intervenant à son tour, le premier responsable de la commune de Ouagadougou a déclaré percevoir à travers les voeux formulés à son endroit, la manifestation des ambitions individuelles et collectives, face aux défis qui sont les leurs en cette nouvelle année.

Il s'est ensuite appesanti sur l'état du personnel de la commune dont la masse salariale s'élevait, selon Simon Compaoré, à un milliard trois cent quatre-vingt-six millions quatre cent quatre-vingt-douze mille F CFA (1 386 492 000) au 21 décembre 2007, soit 14,92% du budget communal. Le maire de Ouagadougou n'a pu s'empêcher d'avoir une pensée particulièrement émue pour les agents qui, au cours de l'année 2007, sont décédés. Pour lui, au-delà de ce rituel de présentation de voeux, c'est une opportunité pour témoigner à tous les travailleurs, toutes qualifications confondues, toute la reconnaissance du conseil municipal. Le maire reconnaît cependant que même si beaucoup a été fait, les défis restent immenses, et ceux à venir sont plus exigeants. Il a annoncé des chantiers au nombre desquels le renforcement de la propreté, la poursuite d'action de consolidation dans les domaines de l'éducation, de la santé, de la jeunesse, de l'emploi, etc.

Simon Compaoré a surtout insisté sur la volonté de son département à lutter contre des fléaux que sont les médicaments de rue, l'alcool frelaté et les chambres de passe. Il a exhorté les propriétaires des maisons de tolérance à les transformer en maisons d'habitation avant mars prochain, au risque de le payer très cher. En marge de la cérémonie, les meilleurs agents ont été récompensés, ainsi que ceux admis à la retraite.

Gontran Zoungrana

Le Pays du 23 janvier 2006



23/01/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres