L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Téné, la fille qui aimait la musique du balafon

Contes et légendes du burkina Faso

Téné, la fille qui aimait la musique du balafon


Il était une fois une fille qui s'appelait Téné et qui aimait la musique du balafon. Même si c'était pour un court moment, même si un seul balafoniste jouait, elle était capable d'aller dans un autre village pour l'écouter. Souvent, elle ne rentrait que longtemps après la tombée de la nuit et sa mère avait beau le lui interdire, elle continuait.

Une nuit qu'elle rentrait très tard, elle rencontra une hyène qui voulut la dévorer. Elle se mit alors à chanter :

- La mère de Téné lui a déconseillé de se pro¬mener la nuit. Le père de Téné lui a déconseillé de se promener la nuit. Et pourtant Téné s'est promenée la nuit.

L'hyène chanta :

- Oh petite fille, ta chanson est bonne, mais ta viande sera encore meilleure.

Pendant que l'hyène chantait et dansait, Téné en profita pour s'enfuir, mais l'hyène repartit à sa poursuite. Quand elle fut sur le point d'être rejointe, la jeune fille s'arrêta et reprit sa chanson. L'hyène lui répondit de nouveau en chantant et en dansant, et Téné se remit à courir.

C'est ainsi que, petit à petit, elle parvint à se rapprocher de chez elle. Au moment où l'hyène fi¬nit par lui bondir dessus, elle était toute proche de sa maison et réussit à se glisser par la porte.

Mais l'hyène eut le temps de lui griffer le dos...

Ce sont ces traces, que nous appelons les côtes, qui sont encore visibles sur notre dos.

 

Recueillis par Françoise DIEP et François Moïse BAMBA

Le Pays du 9 novembre 2007



09/11/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres