L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Tertius Zongo à Bobo : «Il y a de l’espoir»

Tertius Zongo dans les Hauts-Bassins

  «Il y a de l’espoir»    

 

Le Premier ministre a séjourné du 14 au 16 septembre derniers dans la région ouest du Burkina. Cette sortie de Tertius Zongo dans les Hauts-Bassins et les Cascades a été l’occasion pour le chef du gouvernement d’échanger avec les acteurs de la vie sociopolitique et économique et surtout d’effectuer des visites de terrain afin, dit-il, de mieux orienter l’action gouvernementale dans le cadre du développement.

 

«La région Ouest a d’énormes potentialités. J’ai compris que nous pouvons toujours faire mieux». Ainsi s’exprimait le Premier ministre, en fin de mission dans les Hauts-Bassins et les Cascades. Et le moins que l’on puisse dire est que cette visite a été riche en enseignements pour le chef du gouvernement, qui est reparti de Bobo avec la ferme conviction que l’avenir du Burkina dépend de cette région. Et cela, pour deux raisons : sa situation géographique, qui fait d’elle un carrefour des grands axes routiers de la sous-région. Il faudra, a dit le premier ministre, créer les conditions  d'un réel accroissement du trafic et d'une meilleure exploitation des infrastructures de transport. Une bataille est en train d’être gagnée à ce niveau avec la réalisation de la nouvelle gare routière, qui s’étend sur une superficie de 120 ha et qui facilitera les échanges commerciaux entre les pays de la sous-région ouest-africaine. «La phase ultime de cette gare routière est le port sec qui va faire de Bobo une zone à partir de laquelle tous les pays peuvent avoir accès pour leurs échanges. A nous de trouver les conditions nécessaires pour améliorer l’environnement afin que Bobo soit vraiment cette plate-forme où il fait plaisir de faire le commerce ;  cela dépend du gouvernement, et je puis vous assurer que nous allons jouer notre rôle», a dit Tertius Zongo. La visite guidée sur le chantier de la nouvelle gare routière et un tour de piste à l’aéroport international de Bobo ont davantage rassuré le Premier ministre quant aux énormes potentialités dont dispose cette  région qui, malheureusement, connaît de nos jours de sérieuses difficultés au plan économique. Cela a d’ailleurs été reconnu par le chef du gouvernement, qui a fait allusion à la crise ivoirienne et aussi à la baisse du cours mondial du coton. «Nous avons espoir que nous évoluerons vers une sortie de crise. Aujourd’hui, nous assistons également à une baisse de la production au plan mondial, qui va entraîner la remontée des cours du coton. Dans deux ans la filière va retrouver sa vitesse de croisière», dira Tertius Zongo, pour qui le développement de la région ne peut se réaliser sans la participation des populations. En accordant une série d’audiences aux différentes organisations de la société civile (syndicats, mouvements et associations des droits de l’homme, producteurs, délégation des retraités et anciens combattants, sportifs, hommes de culture, etc.), Tertius Zongo a voulu toucher du doigt les réalités du terrain. Même si officiellement, rien n’a filtré des résultats de cette visite de soixante-douze heures dans les Hauts-Bassins et les Cascades, on peut dire que le Premier ministre est désormais au parfum des réalités du terrain dans les Hauts-Bassins. Et les populations, qui ont suivi avec un intérêt particulier cette mission, attendent maintenant du chef du gouvernement des actions concrètes pour une véritable relance économique de leur région.

 

                                                        Jonas Apollinaire Kaboré

L’Observateur Paalga du 17 septembre 2007



17/09/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres